28 février 2006

La chute du Royaume

Ca y est « Le Royaume » sur TF1, c’est déjà terminé. Le jeu aura duré deux semaines avant d’être déprogrammé.

Dans ce jeu, les nobles et les gueux s’affrontaient sur une trame identique à celle de Koh Lanta version médiévale : la survie. Chaque personnage avait de plus la possibilité de faire évoluer son rang social, à la hausse ou à la baisse (devenir roi, de venir pauvre). En fin d’épisode, un noble et un vilain s’affrontaient pour savoir qui quitterait le jeu.

L’audience remportée ne fut pas suffisante pour TF1 qui s’est fait battre par Patrick Sébastien, le meilleur comique de tous les temps, et le téléfilm déprime de France3.

Plusieurs raisons à cet échec.

Le montage donnait un résultat à mi-chemin entre la fiction et la téléréalité. Le programme aurait suscité plus d’intérêt si l’on avait pu voir les conditions de vie des candidats au moyen-âge. La chaîne a privilégié la trame « lutte des classes » et jeu de pouvoir. Résultat, on voit des candidats à fond dans leur personnage mais on ne comprend que très peu leurs motivations forcément liées à leur vie au jour le jour.

De plus, la cible sensible à cet univers (les 15-30 ans) n’est pas présente devant son poste de télé le samedi soir. La ménagère de moins de 50 ans (concept dépassé par ailleurs) n’adhère que peu à l’héroic fantasy.

Enfin, le maître du jeu (concept de jeu de rôle) est un illustre inconnu, peu charismatique ne donnant que très peu de rythme au jeu.

Conclusion : mauvaise programmation, mauvais choix de montage, pas d’identification possible, pas d’animateur star = une grosse daube. TF1 a donc fait un choix de circonstance en déprogrammant «  Le Royaume » : les oubliettes.