Etudiants, étudiantes,
Les manifestations anti-CPE montrent combien vous vous souciez de votre situation à la sortie d’école ou de facs. C’est bien légitime.

Je suis allé récemment sur un forum de recrutement et j’ai eu l’occasion de rencontrer un certain nombre de vos congénères. Le constat que je fais est que globalement, vous n’avez pas conscience de ce qu’est la vie active.

Beaucoup pensent que l’entreprise est une organisation à leur service dont le but est de leur fournir une formation continue, de les envoyer à l’étranger pour apprendre le chinois et l’anglais, de leur donner un salaire jusqu’à ce qu’ils aient envie d’investir leurs connaissances dans une autre Société et par la même occasion, booster leur rémunération.

Je vais en décevoir plus d’un, passer pour un capitaliste sauvage, mais voilà une vérité : une entreprise a vocation à gagner de l’argent.

Bien sûr il y a des politiques sociales, mais globalement qu’elle que soit la société, lorsqu’une entreprise INVESTIT de l’argent, elle compte le récupérer d’une manière ou d’une autre, et avec INTERETS.

Par ailleurs, j’ai été frappé de la naïveté de beaucoup de « jeunes ». Ils viennent en costume cravate pour les messieurs, tailleur chemisier pour les dames, CV dans la mallette, mais s’étonnent de passer des entretiens. Les questions ô combien basiques (qualités/ défauts) semblent les désarmer totalement, leurs CV tiennent sur 3 pages et cetera et cetera…c’est plus qu’étonnant quand on voit le nombre de ressources disponibles sur le net et dans la presse : « comment construire un CV gagnant », « se préparer à un entretien », « négocier son salaire »…A croire que tout cela ne les concerne pas, que leur diplôme d’ingénieur ou d’école de commerce sera un sésame pour le monde professionnel, que les entreprises n’iront pas voir plus loin.

Et que dire lorsque l’on entend une personne fraîchement sortir d’école déclarer : « je voudrais être manager », « moi, je voudrais faire de la stratégie »…enfin, un peu de bon sens ! Parce que ces thèmes sont abordés dans les programmes, certains étudiants pensent que ce sont des métiers à part entière et qu’ils sont accessibles à qui le souhaite. Pourquoi pas un stage de PDG ? Ceci trahit un cruel manque de connaissance des entreprises, un manque de vision incroyable !

Avant de protester dans la rue, les futures « élites » (et les autres) devraient prendre sérieusement en main leur avenir en commençant par porter un regard adulte sur le monde du travail, oublier ce que leurs parents ont connu, ne pas penser qu’en termes de droits mais aussi de devoirs, être à l’écoute de ce que l’on attend d’eux et pas uniquement de leurs désirs. Voilà l’incroyable paradoxe de certains jeunes : craindre le chômage, être conscient d’un monde qui a changé, mais ne pas se donner les moyens d’éviter ces écueils.