L’émission Zone Interdite hier soir sur M6 abordait le thème suivant : Les dangers qui guettent nos adolescents. La thématique était illustrée par 5 sujets : Les « mangas maniaques », les Lolitas, les anorexiques et le mouvement « pro Ana », les modifications corporelles, le satanisme.
L’objet de l’émission était de mettre en garde les parents sur ces risques et de leur permettre de détecter chez leurs enfants les symptômes de ces maux. Pour une fois les sujets n’étaient pas trop mal amenés, même si quelques thèmes manquaient quelques peu de documentation et souffraient d’un peu trop de stéréotypage et de premier degré (modifications corporelles et satanisme notamment).

Ce qui m’a interpellé avant tout, c’est à quel point la chaîne M6 verse dans l’assistanat des téléspectateurs. Pas un segment de la vie n’est oublié pour apprendre ou réapprendre aux gens à vivre.

Dans c’est du propre ! on apprend à travers des cas extrêmes à faire le ménage chez soi.
Dans chef la Recette, on apprend que cuisiner ne se limite pas à mettre une barquette dans le micro-ondes ou à passer au Mc-Drive.
Dans vive la cantine, on apprend aux parents qu’ils sont responsables de l’éducation du goût de leurs enfants ainsi que de leur bonne nutrition ; qu’un paquet chips au paprika avec un coke light ne constitue pas un goûter équilibré.
Dans Super Nanny, on apprend aux parents que non, il n’est pas normal que leur enfant de trois ans leur crache au visage.
Dans Nouveau look pour une nouvelle vie, on apprend aux femmes que « Caterpillar » / jean / sweat-shirt n’est pas le triptyque gagnant de la séduction ; aux hommes que survêt’ / « nuque longue » / blouson en jean n’est pas la tenue qui permet d’accéder au sommet de la pyramide sociale.
Dans D&Co vous apprenez à utiliser : le rouleau pour les grandes surfaces, le pinceau pour les coins difficiles d’accès et les finitions. On apprend à mettre du violet dans son salon, du vert anis dans sa cuisine, et à trouver ses meubles chez Ikea. Au risque d’avoir le même appart que son voisin. [Note perso : mais pourquoi ne met-elle jamais de nuances de « Taupe » et de gris ?!]
Dans la série des « Panique à… » (Au camping, chez le coiffeur, en discothèque…) on apprend aux commerçants que le but du jeu c’est d’avoir un compte d’exploitation positif, qu’il faut être compétitif, se démarquer de la concurrence, être novateur etc….

M6 a donc déployé de manière transversale toute les émissions possibles (quoique j’ai quelques concepts à leur soumettre : passer le permis de conduire, apprendre à nager, apprendre les jeux de l’amour…) pour aider nos concitoyens dans le combat permanent qu’est la vie. A priori, on peut penser qu’ils prennent vraiment les téléspectateurs pour des quiches. Mais force est de constater que si la chaîne poursuit dans cette lignée, c’est qu’elle trouve écho dans l’audimat.
Ce qui peut signifier deux choses :
– le téléspectateur moyen aime se délecter de l’ignorance ou du malheur de ses congénères, en montrant du doigt les pauvres familles objets (victimes ?) des reportages. Ce qui le rassure sur sa propre condition.
– il existe un cruel manque de fondamentaux, à tous les niveaux, dans toute une tranche de notre population.

Et malheureusement, c’est ce dernier point qui me fait peur.

tags technorati :