Audi Quattro Concept part3

Audi Quattro Concept part3Exclusivité, pureté, qualité

Il faut dire que l’exemplaire devant nous est littéralement unique. Elle arbore fièrement son numéro 1 sur la console centrale sur une jolie plaque sérigraphiée du drapeau allemand. Audi a également souhaité rappeler les origines sportives du modèle en faisant dédicacer les deux bas de caisse par le pilote, Rohrl, et son copilote à l’époque de la fabuleuse épopée Quattro dans les années 80.
A l’intérieur, l’habitacle se veut épuré au maximum pour souligner la pureté du design et la qualité des matériaux utilisés.

Il faut du temps pour faire un shooting photo. Nous nous rendons rapidement compte que la voiture n’offre pas le même regard selon les lumières qui s’y posent. Il faut donc essayer, composer, vérifier que le rendu photo est à la hauteur du modèle. Naturellement donc, les premières images ne sont pas à la hauteur.

Heureusement, les assistants lumière, habitués à cet exercice nous guident sans s’imposer.
Nous décidons de nous mettre en scène, dans des doudounes siglées Cadot pour faire un gif animé plutôt amusant. Les Rhabilleurs profiteront de la suberbe mécanique intérieure pour mettre en valeur des horloges tout aussi précises. Brian de Matérialiste exposera la Quattro Concept sous des filtres rouge/orange pour un rendu nocturne surréaliste.

Finalement, réussir un shooting photo nécessite énormément de qualités et de maîtrises différentes que je n’aurais jamais soupçonnées. Il faut tout d’abord un œil pour envisager des prises de vues originales, mettre en valeur les lignes sculpturales d’une voiture unique. Regardez autour de vous et vous verrez que ce n’est pas donné à tout le monde…

Il faut naturellement une maîtrise parfaite de son appareil photo, des réglages et de leurs impacts sur l’image. Sur des appareils professionnels, ceci nécessite beaucoup de temps.

Enfin, savoir retoucher une photo est absolument indispensable pour corriger les éventuels défauts, augmenter des contrastes, mettre en valeur un angle plutôt qu’un autre. Parfois, cela sert également à créer des images qui n’existent pas : en mixant deux images, le sujet de la lumière et la lumière de la seconde, on peut obtenir un résultat fascinant mais qui ne s’est jamais passé. Notre assistant Michael a d’ailleurs su nous en faire la démonstration en un temps record sur l’image des phares avant.

Pour finir, un shooting photo nécessite une qualité essentielle : la patience. Déplacer un éclairage modifie toutes les ombres. Trouver la lumière parfaite relève de l’impressionnisme, progressant reflet par reflet. Si on ajoute la chaleur et la fatigue (le shooting aura duré entre 6 et 7 heures environ !!), sublimer la Quattro fut un bonheur éreintant mais total.

Join the conversation! 4 Comments

  1. [...] plateforme de communication regroupant les blogs Les Rhabilleurs, Matérialiste, My Vision, Okcowboy et Soblacktie, pour partager leur vision de l’art de vivre au masculin autour de projets [...]

  2. [...] la suite de leur aventure sur Okcowboy, Soblacktie, Cadot et les [...]

  3. Walter Rohrl…

Comments are closed.

Category

Lifestyle

Tags

, , , , , , , ,