Twitterisation du monde oblige, je vous propose une note avec du condensé de réflexion.


Quand la télé m’inflige son effet déjà-vu


Logo Chaine PlaneteJ’ai passé mes vacances sur une île paradisiaque : Bali. Je vous épargne le détail de mon séjour, il fut très bon merci, mais je partage avec vous une réflexion. Alors que je contemplais de magnifiques paysages, je me suis fais plusieurs fois la remarque que malgré la beauté des sites, le fait de les avoir déjà vu à la télé m’ôtait l’effet de surprise, le « wow effect » comme on dit quand on est hype, gâchait le court instant d’extase  qui précède la phase d’analyse du spectacle. Certains touristes succombent à ce sentiment de « déjà vu » et se désintéressent rapidement du paysage ou de la scène. Alors qu’il suffit de s’imprégner de ce qui ne passe pas à l’image : les odeurs, l’ambiance, les sensations …


Psychose de la grippe A : FAIL!


Alerte H1N1

Les médias ont tout fait pour déclencher une vraie psychose autour de la grippe H1N1. Pourtant, à part quelques fans hardcore du JT de 13h de TF1, il semble que la grande majorité de la population reste de marbre devant le virus.
A raison il semble, puisque les experts osent enfin dire qu’il ne s’agit finalement que d’une grippe, ni moins ni plus agressive que la grippe saisonnière,  mais qui a atteint le seuil pandémique. La canicule de 2003 a laissé des traces : médias et gouvernement ont appliqué le principe de précaution avec un excès de zèle. Dans quelques mois, les uns accuseront les autres d’avoir affolé la population, tandis que les autres répondront aux uns que les mesures prises étaient excessives pénalisant économie et système éducatif …
Les médias nous donnent encore une fois l’occasion de douter d’eux.


Hadopi


the pirate bay logoAujourd’hui continue la grande mascarade Hadopi, la loi sponsorisée par Universal Music. Depuis le début de ce projet de loi on a vu un habile glissement du débat du côté de la défense : de la minimisation de l’impact du téléchargement / streaming on est allé sur le terrain de la liberté individuelle et de l’accès à Internet comme droit universel. Du côté des pro-Hadopi, on s’en tient à la défense des droits d’auteur. Mais comme le soulignent avec justesse ceux qui parlent en connaissance de cause, Hadopi est surtout une réponse inadaptée à une évolution naturelle des comportements.
Selon moi, des moyens de rétribuer artistes et maisons de disques existent tout en permettant le libre échange des fichiers.
Les nombreuses contradictions de ce projet de loi ont été de nombreuses fois pointées, mais la principale lacune de ce dossier est la méconnaissance de ses instructeurs du profil des internautes et de leurs comportements. Il a été prouvé que les « pirates » sont souvent les plus gros consommateurs de biens culturels et de contenus payants en ligne.

En savoir plus sur le sujet : la quadrature du net


Chuck Palahniuk, l’auteur « freak »


Les vacances sont pour moi synonymes de lecture. Après les intégrales de Hubert Selby Junior et Bret Easton Ellis les étés précédents, j’ai découvert et dévoré avec plaisir Chuck Palahniuk, connu pour son Fight Club adapté à l’écran par David Fincher en 1999.
Dans son œuvre, Chuck Palahniuk met en scène des freaks, personnages ouvertement ou psychologiquement en marge. On retrouve dans chacun de ses livres ses obsessions : les groupes de parole, le médical à la limite du légal, le rejet du modèle sociétal actuel (à minima américain), l’autodestruction. Son style fait de phrases courtes, précises et crues cache une complexité du propos, des niveaux de lecture multiples et un vrai sens de l’intrigue. Dans ce sens, Palahniuk s’inscrit vraiment dans la lignée de Easton Ellis. A découvrir aussi sa biographie, le parcours d’un raté qui n’aurait jamais du réussir et qui crédibilise son propos, lui le freak.
Biographie et œuvre de palahniuk

Join the conversation! 1 Comment

  1. J’ai également profité de l’été pour découvrir la littérature de Palahniuk.

    Dans un genre proche, je conseille aussi la lecture de Une Ordure.

    Probablement le livre le plus noir et trash d’Irvine Welsh (Mr Trainspotting) et dont on ne sort pas indemne.

Comments are closed.

Category

Culture

Tags

, ,