the dark knight trilogyC’est ce qu’on appellerait LE film de l’été, voire de l’année. Après une promo exceptionnelle, des teasings, des bandes annonces en série, la fin de la trilogie de Nolan, The Dark Knight Rises s’affiche sur vos écrans. Attendu par de très nombreux spectateurs, le dernier opus de Batman suscite la curiosité, l’envie et de grandes attentes. Mais peut-il vraiment les satisfaire, les dépasser ou simplement décevoir?

Il n’y aura pas de spoil dans cette critique.

 

 

 

 

Terminer la trilogie

TDK CatwomanEn 2005, lorsque Batman Begins sortait, on n’attendait rien de ce reboot de la Chauve-souris, qui n’arriverait de toute façon jamais à égaler la version de Tim Burton. Plutôt bien accueilli par la critique et par les fans, la vision de Nolan (Inception, Le Prestige, Memento) suscitait toutefois la « controverse » notamment avec le choix des acteurs (Christian Bale et Katie Holmes) et celui des méchants (l’Epouvantail et Ra’s Al Ghul).
La reconnaissance et la gloire arriveront avec le deuxième opus, The Dark Knight, unanimement apprécié pour sa puissance et la prestation exceptionnelle d’un Heath Ledger, détrônant insolemment Jack Nicholson dans le rôle du Joker. Sa mort, avant la sortie du film, donnera également une dimension tragique supplémentaire rare à un film de super-méchant.
The Dark Knight Rises se devait donc de terminer la trilogie sur une bonne note. L’affaire s’annoncait compliquée puisque le Climax d’une trilogie est TOUJOURS le second épisode (Retour vers le Futur, Seigneur des Anneaux, Star Wars, Rambo, Terminator…). Batman ne déroge pas à la règle.

Super-méchant, le vrai héros

TDK BaneVous pouvez aller voir le film les yeux fermés, vous ne serez pas déçu.
Les personnages de Catwoman et Bane jouent une très belle partition, ils sont tout à fait excellents et crédibles. Les scènes très spectaculaires alternent avec l’intimité d’une relation, d’un secret et rythment au final parfaitement les 2h40 du film. Des twists assez savoureux mais parfois attendus savent enfin maintenir la tension narrative.
Seuls regrets, la présence (encore) de Marion Cotillard, qui, désespérément n’arrive pas à convaincre dans le registre hollywoodien, ratant lamentablement sa sortie ou bien quelques raccourcis, incohérences dans le scénario (scène des motos) souvent inhérents au genre.
Rises n’égale pas le précédent épisode mais il aurait pu. Il aurait fallu pour ça donner encore plus de place, de mystère et d’aura à Bane et Catwoman. Incarnés par un trop méconnu Tom Hardy et une sous-employée Anne Hathaway, ces deux méchants auraient pu à eux seuls, porter le film comme ils ont porté la promo. Mais le film est déjà long et une trilogie se doit d’avoir une fin, de fermer toutes les portes et de dire « au revoir » au spectateur. C’est ce qu’il fait parfaitement.

Ne boudez pas votre plaisir, allez voir The Dark Knight Rises, allez terminer ce beau cadeau de Nolan à DC Comics et  faites-vous plaisir.

Join the conversation! 4 Comments

  1. Personnellement j’ai pas trop aimé. Et je suis pas triste que cela s’arrete!

  2. Pour quelles raisons?

  3. J’ai beaucoup beaucoup aimé ce dernier batman ! La musique de Hans Zimer y est pour quelque chose aussi !
    Par contre faut bien voir le begin sinon on comprends rien !

  4. Super, j’en peux plus, il est trop bien.
    Mais est il vraiment le dernier ?
    Mes amis et moi même avons un doute…

Comments are closed.

Category

Culture

Tags

, , ,