Boy CrisisSelon les « spécialistes », c’est courant 2010 que l’on devrait sortir de LA crise. Mais quand exactement, on n’en sait rien… tout comme la date de sortie française du premier album du groupe le plus tendance de 2010 : Boy Crisis.

L’opus du groupe est sorti courant octobre aux Etats Unis mais il semble désormais difficile de le trouver, même là bas. Peut être est ce du au nom même de album : « Tulipomania » qui a été remis en cause par un groupe inconnu du même nom.

Bref ce premier essai est et sera finalement éponyme et traversera l’atlantique pour atterrir en Angleterre début janvier ;  l’adage est bien connu, les pays anglo-saxons sont toujours les premiers à sortir de la crise. La France devra donc attendre…

Heureusement Okcowboy est là, et pour vous, la découverte du quintet estampillé « Next year’s hypest band », c’est maintenant (Merci à l’excellent label anglais B-Unique de m’avoir envoyé l’album).

Tout comme Empire Of The Sun en tout début d’année, c’est donc un avion d’avance que je vous propose de prendre, cette fois ci en direction les Etats Unis. Le voyage est certes différent mais vous allez voir que les terres rencontrées ne le sont pas tant que cela. Je m’explique : les 5 membres du groupe habitent Brooklyn et pratiquent une pop dance fluorescente, synthétisée et sexy, quelque part entre les australiens précédemment cités et les frenchies The Teenagers. Ils revendiquent d’ailleurs des accointances aussi bien avec les Beach Boys qu’avec Kylie Minogue et c’est rien de dire que le spectre est large.

Potes de Chairlift et d’MGMT avec qui ils ont fait la même université, ces gars là n’ont d’autres buts que de vous faire danser. On flirte donc parfois avec le kitsh et le mauvais goût (autre point commun avec Empire Of The Sun) mais sans jamais tomber dedans.

L’album démarre avec les singles que avez peut être déjà entendu : la fontaine de jouvence « The Fountain of Youth » d’abord, qui tient toutes ses promesses de perpétuel rajeunissement, puis « Dressed to Disgess » qui pénètre définitivement dans le cerveau, ordonnant à tous vos membres de s’agiter en chantant « you’re the shit girl ». Plus loin, un autre single electropop: « L’homme », avec quelques paroles en français fredonnées ça et là par une demoiselle des plus sensuelles : « voulez vous coucher avec moi ce soir ».

Boy Crisis s’essaye également avec réussite à une sorte d’electroclash façon Fischerspooner sur « Murder Murder Murder », ou à une pop ultra festive sur « Bang bang bang ».

Autres titres dévastateurs mais qui à priori ne se trouveront pas sur la version anglaise de l’album : « Strawberries » (single) et « To Be Nasty » qui poussent encore plus loin le vice.

Les autres morceaux de l’album sont plus calmes mais toujours formés de nappes de synthétiseurs, à l’image de « 1981 », où l’on jurerait entendre Prince mis en musique par Röyksopp.

Ailleurs, « Sex And Violence », « A Ganglion Of Lightning » reprennent le concept décliné par Sébastien Tellier sur son Sexuality : on n’est pas très loin de la musique de film porno des années 70 mais ces titres ne font finalement que parfaire la symphonie sexuelle qu’est cet album.

Si on en croit Pitchfork, Boy Crisis est le « pire groupe actuel » ; pourtant, même si ce disque n’est en rien exceptionnel musicalement, il est émotionnellement salvateur ; à son écoute on se dit  que ça fait du bien de se sentir léger et simplement heureux d’être vivant. De quoi oublier la crise.

Et puis après tout, à chaque disque sa fonction…  ici c’est l’éclate totale, comme une nuit entière passée en boîte de nuit avec décharge d’endorphine, drague sensuelle, le tout sur refrain fédérateur.

Définitivement la sex-tape de l’année prochaine.

[pro-player width=’500′ height=’340′ type=’video’]http://www.youtube.com/watch?v=no7fy9mDbpQ, http://www.youtube.com/watch?v=CzVK0CumPgg, http://www.youtube.com/watch?v=lf4PSxzQj60, http://www.youtube.com/watch?v=Fcd2aj1wJ7U [/pro-player]

Playlist : The Fountain Of Youth /Dressed To Disgress / L’homme / Strawberries

Join the conversation! 5 Comments

  1. ça donne envie… Et surtout, ça donne envie de l’acheter légalement !!
    Thx pour la découverte.

    Monsieur B

  2. définitivement fan de dressed to digress 😉

  3. Et L’Homme… Excellent. So 80’s !!

  4. vraiment excellent! on sent vraiment l’influence des années 70 et 80!

    uber cool

  5. Content que ça vous plaise.
    Pour ceux qui en veulent plus, quelques chansons supplémentaires en écoute sur leur myspace.

Comments are closed.

Category

Culture

Tags