Tragique nouvelle que celle annoncée par Le Monde : les scénaristes du comic Marvel, ont décidé de tuer Captain America.
Comme le rappelle l’article du quotidien, le héros masqué au bouclier était un réel symbole des US, et notamment pendant la Seconde Guerre Mondiale, où il accompagnait les GI dans leur combat, trouvant sa place dans leurs sacs et dans leur cœur. Le héros représentait les valeurs défendues par l’Amérique, et un message fort de soutien pour les combattants que la patrie envoyait à ses soldats.


Il faut le rappeler les comics US sont un peu la mythologie de cette jeune nation. Les spiderman, superman et autres X-Men sont à l’Amérique ce que Zeus, Poséïdon et Hercule sont à la Grèce Antique.

Le héros de comic US évolue et capte l’air de son temps. Les héros très manichéens des années 50 sont au cours des décennies devenus des héros complexes, aux personnalités possédant une part d’ombre (à part ce boy-scout de Superman). Leurs ennemis ne sont plus les régimes communistes ou nazi, mais de sombres organisations gouvernementales.

Tuer captain america serait donc comme tuer un système de valeurs auquel on ne croit plus, avouer son impuissance face à un monde qu’on ne comprend plus. Pourtant comme le souligne très justement le créateur de Captain, c’est dans les moments difficiles que les gens ont besoin de héros.
S’il y a bien un pays qui sait produire des héros, c’est bien celui des cowboys, nul doute donc que d’une manière ou d’une autre Uncle Sam enverra un nouveau sauveur. Reste à savoir qui sera l’ennemi. Espérons juste que sa vision du monde soit moins bipolaire qu’originellement.

technorati tags: