Une étude IPSOS « révèle» l’engouement des français pour la colocation. Un engouement qui doit beaucoup à la flambée des loyers. Mais l’étude révèle aussi un penchant pour le mode de vie que représente la colocation, une véritable opportunité de lier des liens forts avec une personne non issue de son entourage familial.

En dehors des affinités, il faut que les modes de vie soient compatibles.
S’il est facile de tolérer ses propres petites mauvaises habitudes* (ne pas rincer sa douche, laisser la vaisselle de 2 jours dans l’évier etc…), quand ce sont celles de l’autre, c’est un peu plus difficile. Sans parler d’éventuels « sans-gêne » qui peuvent utiliser vos effets personnels, sans qu’ils se sentent obligés de solliciter votre accord.
Il y a aussi les colocataires qui rentrent alcoolisés en plein milieu de la nuit, ou au contraire ceux qui ne supportent plus un bruit à partir de 21h. Ceux qui invitent toutes leurs conquêtes au domicile. Ceux qui refusent la présence d’un tiers…
Fixer des règles dès le début de la collocation évitera nombre de confrontations et/ou de frustrations.

Moi, j’ai fait de la collocation pendant 6 ans pendant mes études. Avec des amis. Avec des gens que je ne connaissais pas. Avec d’autres nationalités. Et j’en garde de très bons souvenirs, d’échanges et de partage, même si aujourd’hui je préfère ma liberté et l’intimité d’un «chez moi».
Ce qui est intéressant c’est de voir que des jeunes actifs, avec un niveau de vie « élevé », continuent après leurs études de faire de la colloc’. Comme si certains avaient peur de sauter le pas, de se retrouver seuls, sans famille ou amis à proximité. Comme pour prolonger le plaisir des soirées étudiantes, de l’insouciance…Comme si la génération X, qui se rassemble dans des zéniths pour faire des soirées Gloubiboulga et chanter des chansons de Chantal Goya avait trouvé un autre moyen de ne pas grandir…
Et dire que nos parents faisaient tout pour acquérir leur indépendance…Bah, je suis peut-être trop vieille France…

* je ne parle pas forcément de mes mauvaises habitudes

tags technorati :