Comme je vous le disais en début de semaine, j’ai pu confronter mon expérience de blogueur avec Moi Aussi et Mathilde. Et nous avons parlé de vous.

Le lecteur de blog, à travers les récits et articles se crée une représentation personnelle du blogueur. Avec des bribes d’informations, il reconstitue ou crée un personnage. Plusieurs commentaires de mes visiteurs m’ont laissé penser qu’ils croyaient que j’étais une femme (ou homo) : à cause de la couleur dominante du blog, et de l’utilisation du genre neutre…
Chez Mathilde, le quartier où elle travaille est devenu familier pour ses lecteurs / clients. Moi Aussi, elle, est assistée par ses lecteurs pour résoudre certains de ses tracas quotidiens.
Les lecteurs réguliers partagent forcément nos opinions, des centres d’intérêts ; il se crée alors une relation particulière, le lecteur à l’impression de connaître le blogueur. Parfois peut-être l’idéalise-t-il.
Et pourtant. A part dans les blogs sous forme de journal intime, les informations dont dispose le lecteur sur le blogueur sont peu nombreuses. L’imagination du visiteur crée un personnage.

C’est un peu comme lorsque l’on lit un livre, notre imaginaire reconstitue les zones d’ombre.
Et c’est très bien car dans un monde où l’image a pris le pas sur la lecture, nous habituons notre esprit à ingurgiter de l’information brute. Le blog a au moins le mérite de faire travailler notre cerveau.

Je me pose souvent la question de savoir comment mes lecteurs m’imaginent : quel âge je peux avoir, quel métier j’exerce, comment ils me voient physiquement, comment je vis…

Ce serait intéressant que Toi, lecteur qui ne me connaît pas tu viennes me dire ici quelle représentation tu te fais de moi. Allez, joue le jeu et raconte Moi.