Neil Strauss aka Style

Quel homme n’a jamais rêvé de pouvoir séduire n’importe quelle femme? Qui n’a jamais connu ce regret de ne pas avoir su ou pu aborder une femme qui lui plaisait et, mieux, de sortir la phrase qui capterait son attention ? Si l’on vous disait qu’il existe des techniques imparables pour séduire, que des hommes les maîtrisent et les enseignent, seriez vous intrigués ? Si vous aviez ce pouvoir comment l’utiliseriez-vous ?

MysteryToutes ces questions ont une réponse. Il existe bel et bien des hommes capables de séduire pratiquement n’importe quelle femme. Ils n’ont pas de superpouvoirs mais des super techniques, ultra complexes et ultra rodées. Ces hommes sont des Pick-up Artists (PUA) ou en français des Virtuoses de la Drague. Ces hommes forment des communautés un peu underground qui ont été révélés par la médiatisation récente de certaines figures emblématiques : Spike en France et Mystery et Style aux US.
La première fois que j’ai entendu parler de cette communauté, c’est il y a à peu près trois ans lors d’une interview de Spike sur une radio belge. Il intervenait je crois sur un sujet lié à la séduction, et tentait alors de convaincre un auditoire un peu moqueur que ses techniques fonctionnaient et qu’il pouvait transformer n’importe quel homme en séducteur. Spike avait un site web qui comportait pour l’essentiel une offre de relooking et des conseils bateau pour séduire une femme.
Il y a quelques mois, je découvrais Mystery (première photo)sur un programme de real TV sur MTV. Sa mission, transformer des blaireaux en armes de séduction massive. Là encore, je ne prête pas attention au sujet. Puis je tombe dans un des derniers numéros de Technikart sur une interview de  Neil Strauss (en costume sur la photo) qui faisait la promo de son dernier bouquin.
Je connaissais Strauss pour avoir lu sa biographie de Marilyn Manson et je fus assez surpris d’apprendre que le journaliste avait exploré ce sujet en profondeur. « Explorer » est en fait un euphémisme puisque Strauss est du genre à faire dans le journalisme gonzo.

Neil Strauss aka StyleStrauss raconte ainsi dans THE GAME, comment lui, le journaliste au physique pas vraiment avantageux et à la timidité maladive, est devenu successivement le disciple de Mystery puis l’un des PUA les plus réputés et les plus efficaces. Strauss, rebaptisé Style, confie dans son livre quelques techniques, aussi absurdes semblent-elles, utilisées par les PUA pour séduire. Mais surtout, il répond à la question : que feriez-vous d’un tel pouvoir ?
La réponse, ou du moins les réponses, ne sont pas forcément celles auxquelles on pense de prime abord.
On apprend ainsi que les PUA se livrent une compétition acharnée pour le titre du meilleur dragueur de tous les temps. Les différentes écoles se confrontent dans des duels où les techniques sont volées, leur efficacité confrontée et le nombre de conquêtes comparé. Les clans se font et se défont sur fond de manipulations et de coups bas. Une fois de plus, le pouvoir, de quelque nature qu’il soit, conduit inévitablement à la lutte de pouvoir.
Ensuite vient l’argent. Toujours. Il ne faudra pas longtemps pour que ces techniques soient vite transformées en business, plus ou moins rentables. Forums privés, leçons par mail, DVD, conférences dédiées à drague deviennent rapidement de vrais sources de revenus pour les PUA qui ont tout abandonné pour se livrer à la pratique de la drague.
Enfin, les PUA utilisent leur pouvoir pour … séduire. Mais uniquement pour séduire. Il ne s’agit pas de concrétiser par la suite mais simplement de remporter un trophée : un numéro de téléphone, un baiser, mais rarement plus. Les PUA deviennent rapidement accro au JEU, au challenge que représente chaque femme. La dimension humaine de l’interlocutrice disparaît rapidement. La femme n’est alors que le faire valoir du dragueur, celle qui valide ou invalide la prestation du joueur. Ces derniers deviennent eux-mêmes des robots, récitant des accroches  élimées, jouant des scénarios devenus des gimmicks … Dans un passage, Strauss raconte comment à une époque, il devenait impossible de sortir sans croiser des clones de lui ou de Mystery, se faisant rembarrer à la chaîne par des filles à qui on avait « joué le même thème » des dizaines de fois.

The Game by Neil StraussLe journaliste nous laisse donc conclure qu’être ou devenir un dragueur sans faille n’est donc pas le don que l’on imagine. Supprimez la spontanéité, le facteur humain, l’émotion, l’aléatoire, conditions de la réussite de votre entreprise, et il ne vous reste qu’une pratique de groupe sans saveur, un shoot d’adrénaline à pas cher.

Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille vivement la lecture de THE GAME. Puis explorez avec prudence ce milieu underground, en commençant par le website de Neil Strauss, faites la chasse à Mystery sur Youtube, allez faire un tour sur les forums de Spike (plus soft que ses confrères américains).

Join the conversation! 8 Comments

  1. J’aime beaucoup la pub automatique google particulièrement bien ciblée:
    Tout sur la Manipulation
    Obtenez tout ce que vous souhaitez Téléchargez le livre gratuit
    Le rendre amoureux. A-Z
    30 p document gratuit : provoquer l´attraction et l´ état amoureux
    Comment draguent les PUA?
    Recevez en vidéo des conseils pour surpasser Mystery et Style !
    et Comment parler aux femmes
    Les femmes expliquent aux hommes comment les séduire.

    Pour revenir à l’article lui même, ce genre de sujet me fait doucement sourire car comme tu le précises: l’art de la drague ce n’est que le tout premier pas d’une relation. C’est le tout petit point de détail qui peut permettre d’entrer en contact avec une inconnue. Seulement quand on voit comment certain tente de vendre ça comme si c’était le sésame pour entamer une relation sérieuse ça me ferait presque pleurer: la drague c’est d’abord de la comédie je dirais presque que c’est tromper sur la marchandise car beaucoup connaissent leur n° sur le bout des doigts tant qu’ils sont en phase d’approche et oublie tous dès que le poisson est ferré.

  2. C’est le complexe de Don Juan à la sauce 21e siècle. Ce que je vois dans tout ça, c’est la bonne vieille rivalité masculine: qui accumule le plus de trophées, qu’ils soient en argent ou en chair? C’est le retour de la trophy wife.

    La seule bonne nouvelle c’est que ces hommes semblent redécouvrir leur testostérone. la mauvaise, c’est qu’elle devrait peut-être être canalisée autrement. Qui enseignera aux hommes comment déveloper leur charme naturel pour se faire apprécier des femmes sans qu’ils aient beosin de séduire au sens amoureux du terme.

  3. @cleanettte -
    Oui la pub est super bien ciblée. Ce qui montre qu’il y a un véritable business derrière le sujet de la séduction. C’est devenu pour beaucoup de sites masculins un pilier aussi fort que la pin-up, les voitures et les fringues.
    Après que l’on ne se leurre pas, l’objectif de beaucoup d’hommes qui suivent ces conseils n’est pas de trouver la femme de leur vie.

  4. @Frank -
    Il y a de bons magazines qui commencent à éduquer les hommes. Le seul problème c’est qu’ils sont lus par des hommes qui sont déjà bien avancés dans cette démarche.

  5. @Florian – Tu sais quoi, je crois que c’est aux hommes d’éduquer les hommes en personne. c’est la méthode qui marche le mieux. Cela dit, je ne dis pas qu’il est mauvais et futile de montrer aux hommes comment mieux se présenter. L’important est plutôt dans l’intention.

  6. @Frank -
    Oui, c’est l’idéal bien sûr. On en revient au débat sur la place du père pour notre génération (baby-boomers Vs génération X). A défaut de transmission du savoir c’est bien que certaines média prennent le relai.

  7. tas juste 9 ans de retard
    c’est tellement plus d’actualité que toutes les filles connaissent..
    ;((

  8. [...] Conséquence directe de ce sentiment de perte de repères masculins dans un monde où la femme peut être patronne et dragueuse, le come-back  de la drague, symbolisé par le  best-seller (250.000 exemplaires vendus) de Neil Strauss, The Game. [...]

Comments are closed.

Category

Lifestyle, Société

Tags

,