tinder

De plus en plus de célibataires utilisent Tinder pour rencontrer l’amour et/ou le sexe. Cette application qui, tel un catalogue de photos, permet de valider des profils que l’on « aime », est à la fois un énorme succès et un nouveau moyen de rencontrer quelqu’un. Si certains se désolent que la drague ne soit plus qu’une affaire de physique, de clic et de superficialité, c’est qu’ils n’ont probablement rien compris à notre époque.

C’est quoi Tinder ?

Vous attendez dans la queue à la cantine ou bien votre ami est en retard. Vous avez deux minutes à tuer. Vos parties de Candy Crush sont épuisées. Pourquoi ne pas utiliser ces deux minutes de temps libre pour rencontrer quelqu’un? C’est en substance, ce que propose Tinder.
Lancée en 2012, l’application permet de sélectionner les profils qui vous plaisent sur deux critères essentiels: le physique et la proximité.
Pas de profil pénible à remplir, votre compte se résume à votre ville et vos photos sont issues de Facebook.
Comme dans un catalogue, vous allez feuilleter les photos que l’appli vous propose. Le mec vous plaît, vous le likez. Si lui aussi décide un jour de vous liker, vous aurez un « match », l’assurance que vous lui plaisez aussi.
Cette fille est moche? Dégagez-la avec votre pouce. Pas d’inquiétude, elle ne le saura jamais.
Vous n’avez pas été liké? Votre profil n’a peut-être pas été soumis aux bonnes personnes. Votre amour-propre est intact.
Tinder, c’est littéralement « le petit bois » qui sert à allumer le feu. Une métaphore hyper romantique pour désigner le coup de pouce qui allumera la flamme de l’amour ou votre passion du sexe.

Ce que les sites de rencontres n’ont pas compris

tinder matchQuelle est votre couleur préférée ? Vous aimez les chiens ? votre film préféré ?
Les sites de rencontre traditionnels ont pris un sacré coup de vieux avec Tinder. En effet, plus personne n’a envie de remplir son profil, d’attendre la validation de ses photos ou de son message d’accueil. Aujourd’hui, vous ne recherchez plus selon des critères tellement précis qu’ils en deviennent ridicules, « je cherche un homme spontané, gémeau, qui gagne entre 30 et 45 000 euro par an, qui aime le théâtre et qui se trouve plutôt attentif »...
Sur Tinder, on va à l’essentiel. Beau et près de chez soi.

Les temps modernes

Parce que notre époque ne nous offre plus d’endroits et surtout de temps pour draguer, l’appli s’est imposé à notre génération comme un outil de rencontre.
En effet, plus personne ne se drague au bar, en boîte ou dans des concerts. Les bars sont faits pour nos amis, les boîtes pour danser et les concerts écouter de la musique. Désormais votre temps est dédié, à vous, vos amis, votre famille ou à vous. Se faire draguer alors qu’on n’a pas prévu, c’est chiant.
C’est triste, mais comme tous les relous de la Terre ont décidé de draguer comme des animaux dans la rue, que les boîtes ont poussé le volume au-delà de 120dB, qu’après 25 ans on ne fait plus de soirées étudiantes et qu’après 30, le cercle d’amis célibataires s’est considérablement restreint, les occasions de draguer sont devenues quasi inexistantes.
Pour preuve, quand avez-vous « dragouiller » pour la dernière fois?

drague métroAujourd’hui nous segmentons nos vies. Un moment pour soi, un pour le taf, les amis, un pour les rencontres. Aujourd’hui, on drague dans les files d’attente.

Faire ses courses (et vomir?)

Alors oui, Tinder c’est comme choisir dans un catalogue.
« Elle oui, toi cheum, elle no-way, toi t’es-bonne, elle why-not »
Tinder, c’est comme une drogue et donc, ca peut rendre accro. Beaucoup d’utilisateurs revendiquent des douzaines de rencontres par semaine. Des « dates » pour le « déj’ », pour les soirées, les brunchs, c’est génial. Si en plus, vous avez la chance de vivre dans une région très peuplée, le choix sera quasi infinie et vous pourrez ainsi toujours trouver une personne plus belle que la précédente. Yeah!

Pourtant scientifiquement, Tinder ne vous rendra pas heureux. Nous savons de source sûre, que plus le choix est large, plus l’insatisfaction sera grande et plus la frustration grandira rapidement.
Vous savez également que plus une chose est facile à obtenir, moins elle aura d’intérêt à nos yeux.
Alors que faire?
Saisissez toutes les opportunités de rencontrer de belles personnes. Mais si vous mettez trop souvent la main dans le paquet de sucreries, vous aurez la nausée (et probablement envie de vomir). A vous de trouver vos limites et ne critiquez pas le paquet de bonbons.

Pour finir, un jour, un grand philosophe à dread locks et qui n’avait pas Tinder a dit, et il n’avait pas tort:
“If she’s amazing, she won’t be easy. If she’s easy, she won’t be amazing. If she’s worth it, you wont give up. If you give up, you’re not worthy. … Truth is, everybody is going to hurt you; you just gotta find the ones worth suffering for.”
Bob Marley

Pour ceux qui séchaient les cours d’anglais:
« Si elle est géniale, elle ne sera pas facile. Si elle est facile, elle ne sera pas géniale. Si elle en vaut la peine, tu n’abandonneras pas. Si tu abandonnes, tu n’en vaux pas la peine. La vérité, c’est que tout le monde te blessera, il faut juste trouver celle qui mérite qu’on souffre pour elle ».