disco trooperJe l’annonce tout de suite, j’aime Star Wars. Sans être un fan absolu, j’ai tout de même vu les épisodes plusieurs fois, je connais les répliques cultes, les personnages et tout ce qui va autour. Pour autant, presque 30 ans après la sortie de la première trilogie, jamais l’univers de la Guerre des Etoiles n’a été aussi sauvagement pillé, détourné et parodié jusqu’à l’indigestion. Si l’on pouvait arrêter de mettre du Dark Vador ou du sabre laser à toutes les sauces, cela préserverait sûrement notre amour et celui des générations futures.

De la culture pop à la popularisation

Chief VadorUn petit tour sur le Net permet de comprendre comment Star Wars est rentré dans la culture pop, voire même à quel point il l’incarne. Depuis plusieurs décennies, les films mais surtout le merchandising, basé sur l’univers de la saga se sont imposés dans notre vie. Si au départ, seules les communautés de fans étaient concernées, aujourd’hui toute la société a eu plus ou moins de contact avec la double trilogie de George Lucas.

C’est ainsi qu’on est passé de la célèbre réplique entre amis « Que la Force soit avec toi » à la campagne de pub Vokswagen pour 106 millions de personnes lors du Superbowl 2011.

Des icônes galavaudées

J’aime les icônes, ce qu’elles représentent, ce qu’elles disent de notre époque.

Détournés, réutilisés, parodiés, copiés, les figures du seigneur Sith et son armée de Storm Troopers sensées incarner le côté obscur de la Force, c’est à dire le Mal absolu,ont été en réalité pillées, défigurées, galvaudées.

On pourrait voir les photos ci-dessus comme des hommages ou des parodies mais à mon avis, « un disco trooper », « un chef Dark Vador » tiennent plus d’un ridicule manque d’imagination que d’une volonté de sublimer l’œuvre de George Lucas. 

Elvis TrooperA quel moment, peut-on penser que porter un costume de Storm Trooper avec la coupe de cheveu d’Elvis sera l’idée lumineuse qui fera rire autrement que par sa ridicule réalisation ?

Il faut arrêter rapidement l’utilisation intempestive de tout ce qui touche à Star Wars, image, musique, costume ou réplique ! On veut bien porter des cravates, mais pas forcément avec la tête de Dark Vador dessus! Sinon les générations futures risquent bien de se demander pourquoi les méchants Storm Troopers blancs s’attaquent aux Jedis alors que les gentils Troopers rouges dansent le break-dance en pompes Adidas sur les Champs.

Il faut désormais comprendre que tout ajout de sabre laser ou de tête de Dark Vador sur une théière ou un slip n’est que la démonstration d’un manque total d’imagination.

La faute à George

Mais il serait trop facile d’accabler tous les imbéciles qui mettent des têtes de lapin sur des clones ou des sabres laser à leurs chiens, d’avoir dénaturer l’œuvre de George Lucas. Il est, à mon avis, le seul responsable, celui qui a vendu un produit plus qu’une œuvre. En mettant en avant des objets, des costumes et des personnages, plus que ses merveilleuses histoires, George Lucas a relegué ses films et son univers au rang anecdotique de six DVD collector édition limitée remasterisée Blu Ray sur une étagère.

Tristement, je pense que George Lucas est à la culture geek ce qu’Andy Wharol est à l’art contemporain : une réserve inépuisable d’idées dans laquelle n’importe quel plagiat passe pour un hommage.