Cover Phoenix

Dans notre beau pays, les médias et notamment la télévision voudraient nous faire croire que la musique française se limite à l’association de la variété et du français dans le texte. Je ne m’attarderai pas sur le sujet puisque, si vous avez lu quelques unes des chroniques que j’ai écrites ici même, vous avez pu observer mon goût prononcé pour la musique anglo-saxonne et anglophone. Pour autant, ce stéréotype franchouillard est une injustice flagrante pour bon nombre de musiciens français, plus ou moins connus et qui, en plus d’une musique de qualité, ont choisi la langue de Shakespeare pour s’exprimer.

Tour d’horizon de ces talents en ce mois de mai particulièrement prolifique pour les frenchies. S’il est bien un style musical qui a permis à de nombreux français de s’exporter c’est l’électronique et difficile dès lors de ne pas parler de Laurent Garnier, un des pionniers du genre. Son nouvel album : « Tales Of A Kleptomaniac » synthétise tout son savoir faire et est une nouvelle preuve qu’en plus d’être l’un des meilleurs, sinon le meilleur DJ, Laurent Garnier est aussi un musicien hors paire. On retrouve donc des beats ravageurs (Gnanmankoudji, Last Dance@yellow, Desirless, Back To My Roots), des rythmiques hip hop (Freeverse part 1 et 2) et ailleurs des notes jazzy (Dealing With The Man). Un album aux allures de best of à écouter d’urgence.

Outre Laurent Garnier si on parle de musique électronique française on pense forcément à cette période French Touch qui a vu éclore de nombreux groupes dont Phoenix avec son tube interplanétaire « If I Ever Feel Better ». Deux albums (excellents) plus tard et au moment de la sortie de « Wolfgang Amadeus Phoenix », on ne peut que saluer le chemin parcouru par la formation française. Avec le retour de Philippe Zdar (Cassius) à la production sur ce 4ème opus, Phoenix a laissé libre court à sa créativité et le résultat est fascinant de bout en bout. Il est temps de le crier haut et fort : actuellement le meilleur groupe de pop est français et il cartonne un peu partout dans le monde… preuve que la subtilité a toujours sa place dans la musique.

Dans un registre plus romantique, Sébastien Schuller a dévoilé son deuxième album ce mois ci et l’attente après le formidable « Happiness » (2005) n’aura pas été vaine. Orchestration flamboyante, mélancolie et sons électro font mouche sur « Evenfall » où chaque titre provoque une décharge émotionnelle comme on en ressent que trop rarement. Les fans de Radiohead devraient être comblés.

Pour finir voici deux groupes peu connus mais qui gagnent à l’être :
Cover Fincher– Les Benjamin Fincher qui développent sur leur 1er album « Ellis Island » (sorti en 2007 et autoproduit) et une poignée d’EP, une pop folk délicate et réjouissante

Centenaire qui sortent tout juste « 2 – The Enemy », EP qui fait suite à leur premier album éponyme. Chaque chanson est ici l’occasion de dérouter l’auditeur entre pop, folk, post rock. Une chose est sure les mélodies sont célestes et rappellent les meilleurs moments du Rock.

Tous ces groupes sont autant de coups de cœur et finalement à chaque style de musique correspond son groupe de frenchies… on pourrait encore citer les funky Naive New Betters avec leur premier album « Wallace » et le titre Live Good qui illustre la pub Nokia, Original Folks et leur précieux «Common Use »  ou encore les excellents montpelliérains de Rinôçérôse dont je vous reparlerai très prochainement à l’occasion de la parution de leur nouvel album « Futurinô » le 8 juin. De quoi trouver son bonheur, assurément.

Pas chroniqué mais vivement conseillé :
– Moderat : après un fantastique « Walls » dont je ne me lasse pas, Apparat s’allie à Modeselektor pour former Moderat et donner naissance à un nouveau bijou d’électro minimaliste

Junior Boys : nouvel album des canadiens qui allient songwriting et électro ; définitivement à part

Patrick Watson : 2ème album de l’homme à la voix  aux accents de Jeff Buckley ; ajouter à ça des  arrangements classieux et le tout forme des ritournelles qui réussissent  sans difficulté à nous embarquer une nouvelle fois

The Horrors : changement de direction sur ce nouvel opus sous la houlette de Geoff Barrow (Portishead). Fini le rock garage, place à un rock sombre où  chaque titre crée une atmosphère particulière et prenante.

Join the conversation! 5 Comments

  1. Il est clair qu’en France, le coup de projecteur est trop rarement donné aux groupes de qualité … Selon moi, rien qu’à la TV, la seule émission de qualité reste encore Taratata … Sinon, mon groupe français du moment est Naïve New Beaters, leur album donne bien la frite (ils avaient d’ailleurs mis le feu à la 1ère partie de Calvin Harris au Trabendo l’an dernier) ! Surement pas l’album de l’année mais au moins un succès de cet été.

  2. Excellent j’ai moi aussi vu les Naive New Beaters en concert l’année dernière en première partie de The Kills… super energie sur scène avec un look et des chroregraphies improbables;.
    Sinon Taratata est effectivement une bonne émission musicale mais ce n’est pas la seule; la musicale de canal+ et surtout One Shot Not de Manu Katché sur arte sont vraiment intéressantes. Seul problème pour cette dernière, sa diffusion tous les derniers samedis du mois en deuxième partie de soirée… à enregistrer donc.

  3. Je suis love de Phoenix!!!!!

  4. Pour compléter l’article voici 2 autres groupes français passionnants:

    – Toy Fight avec leur album Peplum, véritable épopée pop
    – Fedaden dont le nouvel album Broader est une veritable bombe electro mélodique

Comments are closed.

Category

Culture