Joël est un jeune homme timide à la vie simple. Il rencontre Clémentine, une jeune femme fantasque, légèrement marginale, diamétralement opposée à lui. Ils vivent ensemble une histoire d’amour classique. C’est à dire où le meilleur croise le pire, où les rires se mêlent aux larmes. Leur histoire, comme beaucoup d’histoires prend un jour fin. Dans les cris et les larmes.

Joël, croise un jour Clémentine qui ne le reconnaît plus. Il apprend, que celle-ci a décidé de l’effacer de sa mémoire, grâce à un nouveau procédé mis en place par un médecin. Dépité, Joël décide de faire de même. Pour ne pas être le seul à souffrir.

L’intervention ne se passe pas sans mal. Le subconscient de Joël prend le dessus, il ne veut pas effacer Clémentine. Joël décide de cacher Clémentine dans un souvenir où on ne la retrouvera pas.

Eternal sunshine est un voyage dans le cerveau de Joël. Un voyage où l’on côtoie ses souvenirs, ses rêves. Le film raconte comment nos sentiments affectent nos souvenirs, comment ils sont malléables. Au fur et  à mesure que la mémoire de Joël est effacée, il se remémore les disputes, les crises, les petits rien de la vie qui empoissent une existence. Puis à mesure que la disparition de Clémentine devient inéluctable, il se souvient pourquoi il l’a aimée, ce qui lui plaisait, le faisait rire, les petits rien qui rendent heureux.

La mise en scène est stupéfiante. Le réalisateur prend le parti de ne pas utiliser l’ordinateur, et met en scène les effets spéciaux de façon artisanale. Le résultat est bluffant, plein de spontanéité. Le jeu des acteurs est fin. Jim Carrey est incroyable de simplicité et Kate Winslet très attachante dans ce rôle de fille paumée.

On s’identifie facilement à ces personnages, à la banalité de leur histoire d’amour, à la banalité de leurs maux. Qui n’a jamais souhaité pouvoir oublier un amour, reprendre le cours de sa vie normalement après une déception. Mais oublier une histoire d’amour c’est également oublier des moments de bonheur, et des moments de sa propre histoire.

On accroche vite et fort à ce film. Si vous regardez le DVD avec les bonus, vous apprécierez d’autant plus le travail de l’équipe du film.