fomo party
12 mai 2014

# Etes-vous un FOMO?

Si comme moi, lorsque vous revenez de vacances, vous avez l’étrange sentiment que le monde a continué de tourner sans vous (rassurez-vous, c’est le cas) et que vous vous sentez obligé de « rattraper votre retard » d’informations, de potins, vous êtes peut-être atteint de FOMO. Derrière cet acronyme étrange, se cacherait même selon certains médias « le mal du siècle »…

we are everywhereLa peur de manquer

« Fear Of Missing Out » ou « FOMO ». La peur de manquer quelque chose.
Il s’agit d’une forme d’anxiété sociale, une inquiétude compulsive qui vous dit que vous manquez probablement une actualité, une information importante, une expérience, une opportunité financière ou quoi que ce soit qui pourrait vous rendre plus heureux. Mais comme l’annonce le dicton, l’herbe paraît souvent plus verte ailleurs.

FOMO médiatique ou mondain

FOMOCette peur de manquer quelque chose peut se matérialiser de deux façons.
La première, c’est d’être hyper connecté. Consulter facebook et checker les statuts des autres, Instagram ou Twitter, lire  les infos, regarder vos mails sont des symptômes qui prouvent que votre soif de nouveautés devient compulsive.
La seconde, c’est d’être overbooké. Vous avez promis de vous rendre à deux, trois voire quatre soirées ce week-end. Toutes ces invitations méritent selon vous d’être honorées et il pourrait se passer un truc de dingue dans l’une d’elles et vous devez être là. Alors que la soirée se termine et que les gens partent, vous allez probablement rester et partir le dernier, au cas où il se passerait quelque chose.
Le problème des FOMO, c’est qu’ils ne vivent plus vraiment le moment présent, ils sont devenus des éternels insatisfaits.
Il paraît même que ceux qui papillonnent de soirées en soirées, ne passerait finalement que 97 minutes dans chacune d’entre elles. Entre ces moments-là, des temps de transport, du temps perdu.

Qui sont les FOMO ?

Les victimes du syndrôme auraient naturellement moins de 30 ans, seraient ultra-connectés et vivraient en milieu urbain (difficile d’être FOMO à la campagne…).
La fameuse Génération Y, celle qui aurait tendance à facilement zapper, le ferait par peur de manquer l’essentiel. Selon certains psychologues, cette angoisse et surtout, l’incapacité à choisir, relèverait d’un besoin d’être aimé et respecté. Vivre plus de choses, être au courant de tout deviendrait alors un signe de reconnaissance sociale.

himym BlitzPetite parenthèse culture générale: How I Met Your Mother a consacré un épisode au phénomène (ep. 10, saison 6) « L’enfer du Blitz ». Personne ne souhaitait être « le Blitz », un personnage maudit qui manque toutes les choses géniales dans une soirée. La malédiction, portée par Hugo Reyes, le malheureux gagnant du loto Hurley dans la série Lost, était transmise pendant un moment à Ted, qui la lui rendait à la fin. Le maudit Blitz ponctuait chaque événement raté par un « Aw Man! » de désespoir.

Comment savoir si vous êtes un FOMO?

Les symptômes sont clairs. Dès le réveil, vous regardez ce qui se passe sur Facebook ou Twitter, vous remontez le fil d’actualités jusqu’aux statuts que vous avez déjà vus.
Vous « surplanifiez », votre agenda est déjà complet pour les deux prochaines semaines, vous regardez votre téléphone au moins deux fois par heure, vous acceptez les notifications push
Si vous effectuez au moins une des choses ci-dessus, vous avez une tendance FOMO. Si vous avez besoin de les faire, votre cas est probablement plus grave…

Faut-il consulter?

N’exagérons rien. Comme beaucoup d’entre nous, nous sommes de plus en plus connectés et les occasions de consulter notre téléphone ou notre boîte mai uniquement pour tuer l’ennui sont tellement nombreuses, qu’elle ne font pas de nous des FOMO compulsifs. Parcourir les soirées, c’est aussi l’occasion de voir des amis qui ne se mélangent pas et de satisfaire (à moitié) tout le monde.

Là où ça devient plus grave, c’est quand la peur de manquer quelque chose vous paralyse.
Ne sachant plus décider à quelle soirée aller, vous restez chez vous. Vous devenez jaloux des statuts facebook des autres. Vous êtes dans l’incapacité de profiter du moment présent et votre smartphone vous isole plus qu’il ne vous relie aux autres.

A mon avis ces cas extrêmes sont rares.
Plutôt que de consulter un psy, trouvez-vous une meuf ou un mec. Il paraît que les FOMO disparaissent avec le célibat et passé la trentaine. C’est plutôt une solution évidente. Dès lors que vous avez une copine, vous ne vous embêtez plus à choisir, elle le fait pour vous!

Join the conversation! 1 Comment

  1. […] qu’on est dans la définition, restons-y avec le terme « FOMO ». Littéralement « Fear Of Missing Out ». Okcowboy  explique avec brio et humour « la peur de manquer quelque […]

Comments are closed.

Category

Société

Tags

, , ,