Dans les années 90, les groupes ont donné de nouvelles orientations au heavy metal en accentuant telle ou telle aspect du heavy. Les fans eux-mêmes créent de nouveaux genres. En effet, le fan de heavy metal est assez élitiste et aime appartenir à une tribu réduite.

Le heavy metal est maintenant une famille musicale assez mal définie, aux nombreuses ramifications. Il est quasiment impossible de classer de façon catégorique un groupe dans une catégorie sans soulever une polémique au niveau des fans (il suffit de se rendre dans un forum Internet où l’on essaye de référencer de façon exhaustive les catégories existantes).

Je vais néanmoins donner les grandes sous familles du genre.

~  Trash metal: dérive directement du speed metal évoqué plus tôt

~   Black metal: trash metal à connotation satanique

~   Death metal: morbide, c’est l’équivalent du genre gore au cinéma

~    Doom metal: trash metal violent, mélancolique et pesant

Depuis 94, le metal renaît sous des formes hybrides, notamment sous l’impulsion de KORN, qui proposa un metal mâtiné de hip-hop, appelé de façon très « originale » New Metal (ou encore Nu Metal).

Depuis on trouve des mélanges avec le punk, l’électronique, l’industriel, le rap, le funk…sans oublier des radicalisations de ces genres hybrides comme le hardcore, version extrême du metal/punk/rap…Bref, tout est possible et on comprend mieux pourquoi la classification par genre devient désormais difficile voire impossible.

Pour compliquer la chose, certaines étiquettes amalgament des groupes sans liens musicaux apparents. Par exemple le Grunge, qui regroupait des groupes aussi variés que NIRVANA, PEARL JAM ou SOUND GARDEN, n’ayant comme seul point commun d’être issus de Seattle.