12 janvier 2006

# hoaxes

Ce matin, on m’a transféré un mail dont l’expéditeur initial recherchait des donneurs de sang pour sauver la petite Noelie, atteinte d’une maladie sanguine. Je me suis dis, tiens les hoaxes sont de retour, ça faisait longtemps.

« C’est quoi un hoax? » vous entends-je déjà dire. Un hoax, c’est un canular (mystification en anglais). Ils sont généralement véhiculés par mail sous forme de lettre-chaîne. Ce sont tous les messages tels que : « Attention virus informatique très dangereux : diffusez au plus de monde possible » ou bien « Sauvez la petite Sarah, pour chaque mail envoyé Microsoft versera 10 centimes d’euros à la famille… » etc, que vous êtes censés envoyer au plus grand nombre.

Les hoaxes abordent le plus souvent les thèmes suivants :

– les virus informatiques

– les enfants disparus, malades etc…

– les chaînes pour s’enrichir, ne pas perdre d’argent…

– des rumeurs infondées

– plus récemment, de nouvelles formes de marketing

Les hoaxes exploitent les mêmes ficelles que les légendes urbaines : ils jouent sur la crédulité des gens, la générosité, la pitié, ils utilisent généralement une caution morale ou une garantie de la véracité du message (grande entreprise, gouvernement, article de presse…) et sont généralement très vagues.

Les hoaxes sont émis par des personnes mal intentionnées. Le but du hoax est d’encombrer les serveurs, de désinformer, d’atteindre l’image de certaines personnes ou sociétés. Parfois le message initial part d’un bon sentiment, mais par la suite celui-ci peut être détourné, déformé et avoir des conséquences.

Bien sûr, devant le cas d’une petite fille malade, tout le monde a envie de faire suivre, « au cas où ce serait vrai ». Le plus simple est encore de vérifier l’information. Pour cela, il suffit de se rendre sur hoaxbuster.com. Ce site en français recense tous les canulars ou vraies informations circulant sur le net. Il faut savoir que la petite Noelie est morte en juin 2004, malgré une intervention en 2003 (via les fichiers donneurs et non via le mail). Donc, l’information était vraie initialement, mais malheureusement la chaîne ne s’est pas arrêtée.

Soyez critique, vérifier les informations…mais pas uniquement dans le cas des hoaxes.