Fort de deux saisons réussies et l’accession de Frank Underwood au poste suprême, House of Cards revient. Mais ce qui faisait le sel de la série, à savoir coulisses de la Maison Blanche et la complicité avec le spectateur ne vont-ils par finir par lasser ? Comme dans tout voyage, ce qui est beau ce n’est pas la destination mais le voyage…

La malédiction « Clair de lune »

Un article de Slate « Mentalist a-t-il été victime de la malédiction Clair de Lune » explique que la série de 1980 avec Bruce Willis et Cybill Sheperd s’était brusquement effondrée une fois que les deux personnages principaux avaient consommé sexuellement leur drague mutuelle (et apparemment impossible) qui durait depuis le début de la série.
Cette « malédiction » planerait donc sur de nombreuses séries, dans lesquelles les scénaristes veillent donc scrupuleusement à ce que les personnages ne finissent jamais ensemble. Un peu comme Violetta et Diego (ou Leon).
House of Cards ne semble pas échapper à la règle et maintenant que Frank Underwood a atteint son but ultime, ses aventures vont-elles continuer à vous passionner. Pas sûr.

Cet article ne dévoile PAS DE SPOILERS (la trame scénaristique de la troisième saison étant connue). Si vous ne souhaitez RIEN connaître de la saison 3, ni même mon avis, vous pouvez vous rendre ici.

House-of-Cards-Russia-WEB

Realpolitik

Devenu président des United States of America, il va pouvoir faire tout ce qu’il veut. Si les saisons précédentes n’étaient pas marquées par le programme politique de notre poulain assoiffé de pouvoir, cette troisième saison nous plonge dans des intrigues purement politiques. Finies les manigances, il s’agit désormais de savoir comment régler le conflit Israléo-Palestinien avec ou sans l’aide des méchants Russes, de sacrifier ou pas les aides sociales pour lutter contre le chômage, etc…
Ok c’est réaliste mais ce n’est pas très intéressant. Ceux qui aiment pourront après cette troisième saison, se plonger avec plaisir dans la réforme des retraites, celle des intermittents du spectacle et même de l’Assurance Maladie. Des dossiers assurément plus sensibles que le Moyen-Orient…

Les intrigues secondaires sont traitées superficiellement mais elles vous permettront de savoir qu’aux Etats-Unis, lorsqu’une femme vous regarde par en-dessous avec un petit sourire, il y a de fortes chances que vous couchiez avec elle dans le plan ou l’épisode suivant.

house-of-cards-s3-trailer

Des préliminaires !

C’est bien ça le plus important. Clair de Lune nous le démontre depuis 35 ans, ce qui intéresse les gens, c’est la phase de séduction, l’approche, la drague.
Dans House of Cards, plus que le poste de Président lui-même, la curiosité venait des manigances que le couple mettait en place pour y parvenir.
Manipulations, coups à trois bandes, anticipations, apartés énigmatiques parfois on ne comprenait pas très bien ce que voulait faire Underwood mais au final, on découvrait qu’il avait tout vu avant les autres.
Il y avait un côté fascinant à voir cette partie d’échecs se dérouler sous nos yeux et constater après quelques mouvements, que la pièce de l’adversaire était acculée.
Désormais au centre du jeu et politiquement isolé, le roi ne voit plus les coups à venir, il les prend.
Et c’est comme ça que son château risque de s’écrouler.

La série est à voir actuellement sur Canal+.