Affiche française de Inception de Christopher Nolan

Avec Inception, Christopher Nolan confirme son statut de réalisateur génial. Après le succès de The Dark Knight, il réussit la prouesse de proposer un film à même de séduire les foules autant que les cinéphiles exigeants.

Inception de Christopher Nolan : Totem

L’histoire : Dom Cobb (Léonardo Di Caprio) est un espion industirel capable d’extirper des informations secrètes enfouies dans le subconscient de ses cibles à travers leurs rêves. Mais Cobb est également recherché à travers le monde et ne peut revoir ceux qui lui sont chers. Jusqu’au jour où il se voit confier une mission qui lui permettrait de rentrer au pays. Cependant, sa mission est proche de l’impossible : on ne lui demande pas de voler une idée mais de l’implanter dans le cerveau d’un puissant homme d’affaire. Aidé d’une équipe recrutée pour l’occasion, Cobb devra faire face à une menace aussi imprévisible que redoutable.

Nolan, le réalisateur surdoué

Christopher Nolan, réalisateur de InceptionL’affiche du film ne rend pas justice à Christopher Nolan, simplement mentionné comme « le réalisateur de The Dark Knight ». Certes.
Nolan, c’est aussi le réalisateur de Memento (avec Guy Pearce), le film qui lui apporta la crédibilité d’Hollywood, dont l’intérêt repose sur un scénario audacieux et le génie de la réalisation (l’histoire est racontée « à l’envers », par succession de flashbacks). Ou encore Le Prestige (Christian Bale/Hugh Jackman), dont la construction (la promesse, le tour, le prestige) qui s’inspire du thème, la prestidigitation, vise à mystifier le spectateur.
Nolan, c’est donc un grand réalisateur, aussi doué pour faire de belles images que pour raconter des histoires complexes, inédites et de façon créative.

 

Inception, Blockbuster intimiste

Inception ne faillit pas à la règle. Voire, Nolan y transcende ce qu’il a pu faire jusqu’à présent en proposant une réalisation plus que jamais en miroir de son propos.
Le scénario est ambitieux (il se déroule sur près de 2h30), les histoires s’imbriquent comme des poupées russes ou comme les plans que les personnages élaborent. La double thématique rêve / réalité est un superbe terrain de jeu pour le réalisateur (cf. Total Recall) qui mène le spectateur par le bout du nez sans pour autant le laisser au bord de la route. Si le scénario se prête à la construction d’un univers, à la création d’effets visuels et spéciaux enthousiasmants et bluffant, Nolan n’oublie pas de donner de la profondeur à son film en donnant la part belle au drame personnel du personnage de Dom Cobb (Léo est impeccable, cela va sans dire). Profondeur exacerbée par un magnifique travail de photographie. C’est sans doute ce qui différencie Inception d’un simple blockbuster estival et qui le rend plus profond qu’un Matrix, qui semble désormais très premier degré.

Inception est un recueil de bonne trouvailles narratives et visuelles, de clins d’oeil (Ariane, censée guidée les personnages dans les labyrinthes / niveaux), la référence aux jeux de rôles (à chaque personnage sa compétence : architecte, chimiste, faussaire…).
Par sa richesse, le film est propice à différentes lectures donc à plusieurs visionnages et ça c’est la signature Nolan.

S’il devait y avoir un bémol, ce serait la présence à l’écran de Marion Cotillard, échapée d’une pub Dior, dont la palette d’expression est à peu près aussi large que celle d’un Teletubbies. Mais que cela ne vous freine pas pour aller voir Inception, des films comme ça ne sortent pas tous les ans au cinéma.

Affiche et images du film:

Affiche française de Inception de Christopher Nolan

Inception de Christopher Nolan - Image 2

Inception de Christopher Nolan : Image 3

Join the conversation! 3 Comments

  1. Léonardo est en effet impeccable (comme d’habitude), Marion Cotillard devrait se recycler dans « des jours et des vies » en revanche Ellen Page est parfaite dans son rôle.
    Ce film ne vaut pas le buzz qu’il génère. On ne s’embête pas mais on ne prend pas non plus beaucoup de plaisir (mis à part les effet spéciaux).
    Pour moi Inception n’apporte rien et ne provoque aucune émotion…
    Grosse déception!

  2. Je sens que ca va être le film de mon week-end…

  3. Ce fut mon film du jeudi soir.

    A priori plutôt complexe au départ, tout s’éclaire progressivement après relecture du scenario et de l’histoire du film.

    Chef d’oeuvre? Je ne sais pas, l’avenir le dira.
    En tout cas original et très intéressant s’il l’on s’attarde un moment sur la théorie des rêves et le reste.

    Un revisionnage s’imposera à la sortie du DVD.

    A bientôt.

Comments are closed.

Category

Culture

Tags

, , , , ,