Aujourd’hui je vous propose une interview de Bomb Scare Crew (BSC), jeune groupe de metal lyonnais qui a sorti son premier album Reign Of The Sharks en novembre dernier. Seb, un des guitaristes, répond à mes questions.

FloW : Salut Seb, qui es tu?

Salut FloW, et bien je suis un des gratteux [guitarise, NDLR] de BSC. Le groupe est basé sur Lyon mais je travaille à Aix en Provence dans une boite d’informatique. On a tous été gavés de métal depuis notre plus jeune âge et on a décidé d’en faire nous même depuis 3 ans, et cette année (année de nos 25 ans pour répondre à la question), notre premier album Reign Of the Sharks est sorti.

FloW : Comment définirais tu le concept de BSC ?

Le concept autours de BSC est aussi musical que lyrique. Musicalement, il s’agit de composer et jouer une musique avant tout efficace qui doit « cogner » et accrocher, sans fioritures. Nous sommes influencés autant dans notre zik [musique, NDLR] que dans les paroles, par le monde qui nous entoure. Il est violent et notre musique l’est aussi d’une certaine façon. C’est dans cet état d’esprit que les paroles ont également été écrites. On observe le monde et on met ça en paroles, sans politique ni parti pris. Juste une vision (plutôt cynique) de la société. On est assis et observe le règne des requins.

FloW : Quelle est ta place dans le groupe et comment travaillez vous ?

Je suis guitariste, pour ce qui est des compositions, ce sont principalement les deux guitaristes (Gilles et moi) qui avons écrit les morceaux du premier album. Nous écrivons en général une ossature sur laquelle tout le monde intervient par la suite. Nous travaillons beaucoup à distance car nous habitons des endroits différents. On fait évoluer les compositions à distance [Avec un logiciel, NDLR] et on arrive en « répèt’ » surtout pour mettre en place les morceaux.

Pour les paroles, je laisse Carlo et Gilles composer, ils sont très bons dans leur domaine et arrivent à développer de bons concepts et d’excellents lyrics [paroles en français, NDLR].

FloW : Comment est né BSC?

BSC est né dans l’école où nous nous sommes rencontrés, il y a environ 6 ans. Durant 3 ans, le line up [composition du groupe, NDLR] a été très instable. Pour les membres de l’époque c’était plus un loisir que quelque chose de sérieux. Ce n’est qu’il y a deux ans et demi que le groupe s’est stabilisé dans son line up actuel et s’est mis très sérieusement au travail pour arriver à la naissance de Reign Of The Sharks.

FloW : Présente nous le reste du Groupe

Carlo est au chant, Simon à la batterie, Thomas à la basse et Gilles et moi même à la guitare.

FloW : vous avez sorti votre premier album en autoproduction il y a quelques mois. Quels sont les premiers retours ?
Les critiques du premier album sont très positives. L’album a été chroniqués dans beaucoup de magazines spécialisés et sur beaucoup de Webzines. Nous avons également des chroniques à l’étranger (USA, Allemagne) qui sont très enthousiastes. J’invite ceux que cela intéresse à consulter la page presse de notre site.
Pour ce qui est des ventes nous n’avons encore aucun chiffre ni aucune estimation. Nous attendons les concerts pour voir l’impact que la promotion a eu.

Pour le moment le deuxième album est en composition et suit la même voie que ROTS. BSC est un groupe de guitaristes et nous avons tous la même philosophie, une sorte de culture du riff [accords de guitare accrocheurs et rythmés, NDLR]. Il faut que chaque morceau soit percutant. Nous avons donc une approche plutôt guitaristique de notre musique.

Nous avons également des contacts pour des concerts mais tant que cela n’est pas finalisé je ne préfère pas en parler. Toutes les infos sont disponibles sur notre site. Si des personnes sont intéressées pour des échanges de dates ou nous faire jouer nous sommes toujours en recherche et je leur conseille de contacter notre manager.
Je te remercie pour cette interview et j’espère que tes lecteurs n’hésiteront pas à jeter un oeil sur notre travail!

FloW : Merci Seb d’avoir répondu à mes questions. Je vous souhaite bonne chance.

technorati_petit.png

technorati tags: