Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous proposer l’interview de Koxie, artiste qui faisait l’objet d’un précédent article. Rencontre avec cette artiste sur le point de sortir son premier album « J’aime ».

FloW : Quand tu as créé un profil sur Myspace, était-ce dans l’optique de te faire repérer par une maison de disque comme Lilly Allen, Artic Monkeys, Yelle et Kamini avant toi ?

Koxie : En fait j’ai entendu parler de myspace dans ses débuts et j’ai mis assez longtemps à m’y inscrire
J’ai du m’inscrire en juillet 2006. Je ne pensais pas vraiment me faire repérer, je pensais plutôt y faire des rencontres. En fait je me suis surtout inscrite parce qu’a l’époque mon titre circulait déjà sur le net et de façon pas vraiment contrôlée et je voulais mettre un visage.
FloW :On trouve en effet ta chanson sur radio.blog.club, YouTube, Dailymotion sous différents noms d’interprètes (Marina, le Skoot, Anti-mec…), il y a même des sonneries de portables…est ce que cela te gêne ?
Koxie :Je ne pense pas personnellement que le fait qu’elle circule sur le net soit gênant. Ce qui me gênait c’est que personne ne savait qui chantait la chanson, ni qui j’étais. Donc ça a donné tous les noms genre « antimec ». Je ne suis pas du tout anti-mec, je suis « anti-cons ». FloW :Avec cette chanson « Garçon (gare aux cons) » tu as généré un certain buzz (notamment auprès des ados), cette chanson reflète-t-elle l’esprit de l’album à venir ?
Koxie :Les gens aiment l’humour de cette chanson, et puis les filles à qui ça arrive toutes les 5 mn dans la rue mais aussi les mecs s’y reconnaissent. Mais mon album ce n’est pas que « garçon » il y a plein de chansons très différentes musicalement et dans les textes. FloW :Tu dis d’ailleurs faire du « Rap Chic ». Qu’est ce que le rap chic ?
Koxie :De 12 à 20 ans je n’écoutais que du Hip-hop. Chez moi on écoutait beaucoup d’Aznavour, Brassens, Goldman, Berger mais le premier disque que j’ai acheté c’était le rose fluo de De La Soul.
J’ai écouté énormément de Wu Tang, Method Man, Redman etc. J’ai également écouté en boucle Busta Rhyme et les Fugees ou plus jeune Assassin « L’homicide involontaire » ; c’est là que j’ai vraiment osé écrire.
Le « rap chic » ou « glam rap » c’était juste que je ne voulais pas faire une imposture et me faire passer pour quelqu’un que je ne suis pas. J’ai grandi à Neuilly et j’en suis très contente, ça ne m’empêche pas d’avoir des choses à dire. Alors j’invente un autre style, un autre concept, dans le quel j’ai une légitimité.
De toute façon pour moi le rap c’est avant tout de la poésie et la poésie je trouve ça chic même si il faut parfois souffrir ou avoir souffert pour en écrire.
Et puis j’ai envie d’être écoutée par des différents styles de gens, pas seulement ceux qui aiment le rap
Et j’ai également envie d’amener un peu de féminité dans le hip hop, un peu de glamour…
FloW :Dans mon article, j’ai parlé à tort ( ?) de la moulinette Universal. Pourquoi n’avez-vous pas réutilisé le sample de la première version de « garçon » ?
Koxie :Parce que qu’on l’avait déjà beaucoup entendu et j’avais envie d’une musique faite pour moi.
L’histoire c’est que quand j’ai écrit cette chanson je n’avais pas d’ « instru » et je voulais l’enregistrer absolument. J’adore Dr.Dre mais la musique n’était pas originale, c’est d’ailleurs ce que certaines personnes m’on dit lorsque j’ai démarché avec mes maquettes. Et puis j’ai rencontré Sinclair et il m’a donné un titre que j’ai enregistré et qui est sur l’album. Et il m’a présenté Stéphane Bonvent qui compose et réalise l’album. On a rencontré Valéry (Zeitoun, n
dlr) avec 5 morceaux originaux.
Je ne pense pas que AZ soit une moulinette. Je pense qu’il faut quand même arrêter ce discours sur les majors.
Moi quand j’ai rencontré Valéry, je m’attendais à un businessman aux dents longues et j’ai vraiment trouvé quelqu’un de passionné par son métier et par la musique. Il aime le projet et il nous fait confiance, il nous laisse très libre et nous offre un vrai confort pour finir l’album. On a changé la musique bien avant de signer chez AZ
FloW : Peux-tu m’expliquer comment tu travailles avec Stéphane Bonvent ?
Koxie :On part des textes et lui compose la musique. Pour plusieurs morceaux il m’a fait ré-écrire des passages. Ce qu’il veut avant tout c’est m’apporter une crédibilité par une musique de qualité. Bon d’accord c’est sympa le rap chic et glamour mais il faut qu’il y ait une consistance sinon ça peut devenir rapidement ringard. Je crois d’ailleurs que c’est de ça dont je suis fière dans l’album, c’est de travailler avec lui. Il a compris mon concept, mes envies, mon style et grâce à lui je fais vraiment l’album que je rêvais de faire, en mieux. FloW :Comment vois-tu l’avenir maintenant ?
Koxie :L’avenir, j’espère surtout que ça va marcher pour pouvoir continuer à faire de la musique longtemps.
Et puis pourquoi pas du cinéma …
FloW :Quelle est la date de sortie prévue pour ton album ?
Koxie :Le single « garçon » sortira en mai et l’album à la rentrée en septembre. FloW : Merci Koxie pour cette interview, bonne chance pour la sortie de ton single.