Depuis tout jeune, j’aime les films d’horreur. Oui, j’adore ce « symbole » de la sous-culture.
Tout a commencé lorsque plus jeune je regardais « Les accords du Diable » sur « La Cinq » avec mon père. Je me souviens parfaitement de vendredi 13 qui m’a particulièrement marqué, notamment une scène où Jason, caché sous le lit d’une future victime transperce cette dernière avec une perceuse pendant son sommeil.
Je me souviens également du plaisir que j’avais eu à avoir peur. Emotion plus forte que le rire ou la tristesse. Depuis, je garde un goût pour ce genre qui a influencé mes goûts littéraires et musicaux, favorisé mon attrait pour les freaks et la sous-culture en général.

Même si je n’ai jamais retrouvé l’intensité des émotions de mon enfance, les films d’horreur restent pour moi un plaisir coupable : plus c’est immoral, gore, violent et plus j’aime. Le film d’horreur est une véritable catharsis : il permet d’explorer les peurs primales, les travers de l’Homme, ses côtés les plus noirs. Il y a dans les meilleurs films de véritables critiques de la société, plus ou moins évidentes (cf Zombie de Georges A. Roméro, avec une vraie critique de la société de consommation).
Quand je regarde un film d’horreur, j’ai l’impression d’appartenir à un petit club d’initiés, de geeks, qui maîtrise les codes du genre. J’apprécie tous ces détails, ces figures imposées du genre, clins d’œil de réalisateur à réalisateur, de réalisateur à passionnés. On peut citer par exemple des éléments récurrents comme : la maison abandonnée ou perdue au milieu de nulle part, les filles sexy, la « final girl » (la survivante qui vient à bout du tueur), les noms ou lieux récurrents (Elm Street, Cristal Lake, Haddonfield…), les portes (derrière lesquelles peuvent se cacher un monstre ou un tueur) etc.

Pourtant, qu’ils sont peu nombreux les bons films d’horreur. Qu’ils sont peu nombreux ces films qui ont un vrai scénariste, un vrai réalisateur. Combien de films de films vous filent une vraie peur qui subsistera après le générique de fin ? Combien de films exploitent le genre pour faire passer des messages l’air de rien. Réponses : trop peu et trop peu.
Pourquoi ? Tout simplement parce que le genre bénéficie de généralement de peu de moyens en raison d’un public restreint, ou que les réalisateurs débutent leur carrière : Sam Raimi, Peter Jackson, Steven Spielberg…
Pourtant ceci n’empêche jamais l’amateur de visionner un petit film d’horreur avec l’espoir secret de tomber sur une perle. Je pense notamment à ces films des années 70-80, transgressifs (à l’époque) dans les thématiques ou dans leur traitement graphique, qui n’ont rien à voir avec les productions et remakes actuels, films pour ados vidés de toute substance.

Pour ma part quand il s’agit de choisir un film d’horreur j’ai deux réflexes :
– le premier est d’aller piocher dans les catégories suivantes : Slashers (films de tueurs en série : vendredi 13, Halloween…), survival (films dans lesquels un petit groupe tente – en vain- de survivre : La colline a des yeux, Détour mortel…), zombies … Je ne m’interdis cependant pas de temps en temps un petit film avec des fantômes ou de l’occulte.
– je vais faire un tour sur DVDrama qui propose des critiques souvent très pertinentes et très documentées. On sent que derrière ce site il y a des passionnés.
Voici pour conclure une liste de films, plus ou moins bons, qui ont marqué d’une façon ou d’une autre l’histoire du cinéma d’horreur. Les plus vieux sont à replacer dans le contexte de l’époque et peuvent être vus comme des grands classiques du cinéma. Bien sûr cette liste est faite en fonction de mes goûts et je ne demande qu’à l’enrichir de vos propositions.

La dernière maison sur la gauche

Halloween

La nuit des morts vivants

L'Exorciste


La Dernière Maison sur la gauche – Wes Craven – 1972
L’Exorciste – William Friedkin -1973
Massacre à la tronçonneuse – Tobe Hooper -1974
La colline à des yeux – Wes Craven – 1977
Halloween, la nuit des masques – John Carpenter 1978
Shining – Stanley Kubrick – 1980
Maniac – William Lustig – 1980
Vendredi 13 – Sean S. Cunningham – 1980
The Evil Dead – Sam Raimi – 1981
Poltergeist – Tobe Hooper – 1982
Les Griffes de la nuit – Wes Craven – 1984
Hellraiser – Clive Barker – 1987
Street Trash – Jim Muro – 1987
Jeu d’enfant – Tom Holland – 1988
Braindead – Peter Jackson – 1992
Candyman – Bernard Rose – 1992
Une nuit en enfer – Robert Rodriguez – 1996
Ring – Hideo Nakata – 1998
Détour mortel – Rob Schmidt – 2003
The Descent – Neil Marshall – 2005
Hostel – Eli Roth – 2007

Et pour vous, le film d’horreur est-il un sous-cinéma? Effrayant ou pathétique?

Join the conversation! 10 Comments

  1. Je n’ai vu aucun de ces films,pas le courage. (je suppose que les contes de la crypte ne compte pas)Je me suis contenté de lire l’exorciste, quelques Clive Barker. A l’époque en pleine adolescence j’ai apprécié ces livres qui me faisait partagé une horreur différente mais sensiblement aussi forte que mon dégout et mon mal-être de l’époque. Aujourd’hui je n’ai même plus le coeur ou la force de me jetter dans un livre de ce genre. Il me manque sans doute également le calme nécessaire pour se mettre dans l’ambiance de tels livres.
    Néanmoins même si je n’ai jamais été capable d’en regarder un seul, il ne me viendrais pas à l’idée de dénigrer ce genre cinématographique et littéraire.

  2. Tout a fait d’accord: on aime bien se faire peur sans rien risquer, calé au fond de son canapé (un peu comme avec les montagnes russes…ou le saut à l’elastique, les sensations physiques en plus).
    C’est le cinéma qui offre les plus d’émotion, ce n’est donc pas (ou plus) un sous-genre. Il y a eu de plus en plus de grosses productions horrifiques ces dernières années. (Saw, 28 jours/semaines après, la maison de cire…) OK, pas des chefs d’oeurvre, mais je penses qu’on a largement dépassé le cadre de la sous culture ou de l’underground…

    Cleanette : Les Contes Comptes (de la Crype) ! (Enfin si Flow est d’accord, bien sûr…). Certains épisodes sont enthologiques… et toutes ces guests stars venues se faire zigouiller !! Dommage qu’on ne les trouve pas facilement… ils restent pas mal d’épisodes encore indédits chez nous.

    Pour finir deux bons derniers films d’horreur vus dernierement :
    > Martyrs
    > L’Orphelinat

  3. @qyrool
    Je n’ai pas encore eu l’occasion de voir Calvaire. Je n’ai pas vu beaucoup de salles le jouer, mais il me tente terriblement. Ne serait-ce que pour vérifier par moi-même que le battage fait autour de son interdiction aux moins de 18 ans était justifiée.

    L’Orphelinat est plutôt bon même s’il est plus inquiétant qu’effrayant. Je dirais même que c’est poétique 🙂

    Pour revenir sur le terme de sous-culture, je trouve qu’il y a une grosse différence entre des productions actuelles et les productions des années 80, plus transgressives selon moi.

    28 jours/semaines aprés est plutôt très bon.

  4. @Flow : Comment j’ai pu oublié Calvaire ! Rentre tout de suite chez toi et télécharge-le (de facon légale bien sûr…), fait chauffer du pop-corn (mais prévois de l’avoir terminé avant la deuxieme moitié du film…) et enjoy !
    Bon et les contes de la cryptes, alors ? Pure produit de la pop culture ou phénomène undeground porté au succes ?
    Et sinon, ton poste m’a inspiré, ca fait un bail que je me demande comment ils vont faire : http://www.buena-onda.fr/saw-6/

  5. J’adore les films qui font frissonner et ce même si parfois je ferme les yeux! lol
    Derniers en date mirror et un truc gloquissime qui se passe dans une forêt (il n’a pas eut echos ds la presse), à présent j’ai grande hâte de voir Saw 5!!!

  6. @Qyrool – Bien sûr Calvaire! Pas réellement un chef d’oeuvre mais une bonne initiative française avec notamment un climat hyper malsain et inquiétant, des scènes éprouvantes.
    Le remake de La Colline a des yeux est particulièrement bon. J’ai en réserve « Behind the mask – the rise of Leslie Vernon », l’histoire d’un mec qui rêve de devenir un slasher à la Jason. Je te dirai si ça vaut le coup!

    @Marie-Laure – Espérons que le scénario de Saw 5 soit un peu plus consistant qu’une série de pièges. C’était la bonne trouvaille, mais à partir du 3 ça part un peu en vrille …

  7. passionné de cinéma d’horreur !!!
    tu trouveras plus de 120 extraits et trailers de films d’horreur et autres films de genre
    ici => http://www.canardvexe.com/sections/videodrome.php

  8. C’est intéressant, au moins je comprends pourquoi on peut aimer. Moi je déteste, j’ai peur, un point c’est tout.

  9. @Fanette
    C’est justement quand ça fait peur que c’est bon 🙂

  10. @Marie-laure – saw5 décevant

Comments are closed.

Category

Lifestyle

Tags