15 juin 2008

# Critique: JCVD

JCVD himself En dehors de l’hommage des blogueurs à Jean-Claude Van Damme, JCVD est avant tout un film. Un bon film. Naviguant entre fiction et biographie, le film de Mabrouk El-Mechn est à ne pas manquer.
Van Damme, en plein procès pour la garde de sa fille, au plus bas dans sa carrière et fauché, décide de se ressourcer dans son pays natal. Alors qu’il s’arrête dans un bled près de Bruxelles pour retirer de l’argent dans une poste, l’acteur se retrouve mêlé à un braquage. Pas de bol, la police pense qu’il a pété les plombs et qu’il est l’instigateur de la prise d’otage.

Mélange des genres

JCVD mélange les genres avec bonheur : prise d’otage avec négociateur à l’américaine…, comédie dramatique belge à la Dikkeneck (et un esprit Poolvoerde assez présent), expérience d’introspection… on se retrouve tour à tour sujet aux éclats de rire, à une certaine tension et confrontés à de vrais moments d’émotions (inattendus).

Mélange des genres également dans la réalisation, entre narration linéaire, flashback et séquence alternative. Le film ne pâtit pas de ce choix, pour autant je n’ai pas trouvé qu’il y ait une véritable valeur ajoutée.

J’ai lu plusieurs critiques qui faisaient mention d’un parti esthétique trop tranché. Si je comprends que cela puisse déplaire (c’est une question de goût), je trouve personnellement que cela crée une ambiance et donne une véritable identité au film – cela m’évoque d’ailleurs les partis pris graphiques de films comme C’est arrivé près de chez vous ou Delicatessen.

JCVD - Zinedine Soualem

Prestations d’acteurs

Disons le tout de suite, OUI Van Damme est un bon acteur. Sa confession en plan séquence, en improvisation, est bluffante. Les critiques l’ont souligné mais le reste de sa prestation est juste, naturelle. Van Damme est excellent en Movie Star sans le sou, épuisée, « borderline ». Sa prestation confère un cachet d’authenticité à l’histoire.

Mention spéciale aux seconds rôles du film également, avec Zinedine Soualem dans le rôle du méchant très méchant, Karim Belkhadra en braqueur attentionné face à son idole, François Damien dans le rôle du commissaire Bruge, belgissime…

Les répliques sont déjà cultes (reprises par les spectateurs à la sortie du film), les situations délirantes : on jubile.

La part biographique

Le passé de Van Damme est bien évidemment évoqué sans que l’on tombe dans le sentimentalisme. Le film présente un JCVD qui accepte les erreurs du passé, explique, sans se chercher d’excuse. Quelque soit la part de réalité ou de fiction, on découvre un autre JCVD, qui occupe tout l’espace confortablement aménagé par Mabrouk el-Mechn.

Il y a fort à parier que cet ultra-outsider JCVD relance la carrière de Jean Claude Van Damme et le sorte du ghetto des productions de film d’action made in Honk Kong. Si JCVD est un hommage au héros Van Damme, il n’est en rien un film destiné aux hommes et aux fans de la première heure : JCVD est juste un bon film.

JCVD - derrière : Karim Belkhadra

Crédits photos : DVDrama

Join the conversation! 8 Comments

  1. Bien résumé, c’est « juste un bon film ». J’en sors et j’ai bien aimé, l’humour belge, l’excellent commissaire Bruge ou Zinedine Soualem dans un rôle surprenant.

    J’ai trouvé la scène de confession assez bluffante. Sur le coup je me suis demandé si c’était vraiment sincère ou un peu surjoué, préparé mais ça reste courageux de la part de JCVD.

  2. Je crois que je vais effectivement devoir y aller au cinoche après avoir lu tant de critiques élogieuses …

  3. Pas encore vu, mais l’une de mes amies, tout comme toi, m’a donné envie!

    a voir trés vite donc! 🙂

  4. J’avais déjà  envie de le voir mais encore plus maintenant: j’ai toujours trouvé JCVD convainquant dans les quelques films potables qu’il a fait et aller voir celui là  c’est une sorte de remerciement pour tout ce qu’il a fait de bien et dexcuse pour toutes les fois ou l’on a rit de ses travers de langage alors qu’on l’aime bien.

  5. Je devrais mettre en place un label : « approuvé par okcowboy »

  6. le film est encore dans les salles?

  7. @Mik – Non plus maintenant. A moins que tu habites dans une ville de moins de 3000 habitants auquel cas, il passera peut-être dans 2 mois.

Comments are closed.

Category

Culture

Tags

,