« Je suis une célébrité, Sortez moi de là », remplace la ferme des Célébrités sur TF1. Concept tiré de l’émission américaine « I’m a celebrity, get me out of there », l’émission n’apporte pas de grande nouveauté dans la téléréalité, à mi-chemin entre la ferme et « Koh Lanta », avec son lot de people inconnus et de has-been sur le retour …
Comme tous ces programmes, même si l’on trouve ça « bof », si on n’a rien à faire, on reste devant.

Par contre, ce qui est intéressant de souligner c’est la présence de Loana :l’ex-lofteuse dans le casting montre que la téléréalité vient d’atteindre une étape de sa vie : l’auto-alimentation. Les premiers anonymes révélés par ces productions sont devenus des produits réutilisables dans le circuit audiovisuel. Si l’on avait jusque là revus des visages plus ou moins connus comme présentatrices de météo, animateurs… c’est la première fois qu’une ex-candidate anonyme réintègre un jeu en tant que célébrité.

Même week-end télévisuel, mais dans une autre catégorie, sur Planète deux reportages respectivement sur les Voyous des Casinos, et l’Opus Dei au Chili.
Dans le premier en apprend qu’une bande de tricheurs a amassé plus de 2 millions de dollars dans les casinos américains dans les années 90. Ils utilisèrent successivement deux techniques appelées post passing et Savannah. Ils ne furent jamais pris, malgré leur sulfureuse réputation.
Dans le deuxième reportage, on apprend l’importance de l’Opus Dei, mystérieux mouvement fanatique de l’Eglise catholique. La pénétration de l’Œuvre en Amérique du Sud est importante, il a notamment été favorisé par le soutien à la dictature de Pinochet. Le mouvement dans les années 30 comporte aujourd’hui plus de 90 000 membres influents dans notamment 21 des 25 pays de l’union européenne.

tags technorati :