Avec la démocratisation des téléphones portables, le langage SMS avait suscité un véritable engouement, surtout auprès de la cible des « djeuns ».

Les médias avaient fait quelques reportages pour présenter aux parents et aux plus anciens, ce langage « nouveau ». Quelques campagnes d’affichage (SFR) mettaient en scène cette « grammaire » particulière. Certains intellectuels avançaient  que le SMS apportait un peu de fraîcheur dans le français, développait une créativité grammaticale et témoignait de notre mode de vie : plus court, plus vite, plus direct. Leurs détracteurs annonçait la disparition du français sous sa forme actuelle d’ici quelques décennies.

Aujourd’hui, comme le verlan en son temps, le SMS passe dans les mœurs : textos, messagerie instantanée (MSN), forums de discussion Internet mais aussi blogs…

Si l’utilisation ponctuelle de cette syntaxe n’est pas en soi inquiétante, c’est sa systématisation qui l’est. En effet, les plus jeunes d’entre nous commencent à oublier l’orthographe réelle des mots, les règles élémentaires de grammaire ou de conjugaison.

Si de nombreuses voix s’élevaient au début pour dénoncer ce phénomène, actuellement le sujet ne fait plus de bruit. C’est pourtant maintenant avec un peu de recul qu’il faut débattre. Contrairement à ce que l’on pourrait penser c’est sur Internet (Forums, Sites, Blogs) que l’on voit apparaître des règles interdisant l’utilisation du langage SMS. Car s’il est concevable de communiquer de cette sorte entre deux « personnes consentantes » et initiée, cela l’est beaucoup moins lorsque le message est destiné au plus grand nombre, et certains internautes se sentent agressés. On se doit de respecter certaines règles d’accessibilité et d’intelligibilité de l’information. Plus grave à mon sens, le SMS appauvrit la langue : les mots les plus simples sont employés, le vocabulaire est limité. Les nuances dues à l’utilisation des mots justes disparaissent. Phénomène accentué par l’emploi abusif des superlatifs. Ce qui donne lieu à des contresens et des non-sens.

L’utilisation systématique du langage SMS est un nivellement par le bas. Comme pour les différents niveaux de langage, celui-ci est à utiliser en fonction de son interlocuteur et est à proscrire lorsque le public est large, mais surtout doit être utilisé lorsque l’on maîtrise suffisamment le français.

Qu’en pensez-vous , préféreriez vous lire ça?

Ac la Dm0cratization ds phon p0rtable, l lgg essemesse avèt sucité 1 véritabl engoueman, surtou oprès 2 la sibl d « djeuns ». lé médias avé fè qques rep0rtage pour prezanté au parent é au + anciens, c lgg « nouv0″. qlq campagne d’afichaj (SFR) metée en Sèn cet « gramaire » partikuliRe. sertins intelectuL avançèe qu l sms ap0rté in peu 2 fraîcheur dan l françé, dével0pè un créativité gramatical i témoiniè d n0tr m0d 2 vi : plu kourt, plu vit, plu direct. leur detracteur anonçèt la 10sparition du françés sou sa f0rm actuel d’isi qlq Dsenies. aujourdui, com l’ verlan en son temp, lsms pace ds lè m?urs : textos, meSajeri instantané (MSN), f0rums 2 discution inter m osi bl0gs… 6 l’utilization ponctuL d’ c syntax né p0 en swa 1q8étant, c’ sa systématization qi l’é. En efé, lé plu jeune d’entr nou komence @ oublié l’ort0graf réL d mo, lè règles élémentRe 2 gramR ou 2 konjugaizon. ci d’ n0mbreuse vwax s’élevè @ debu pour Dnonser se fén0mN, actuelemen l sjt n fé plu 2 br8. ss pourtan maintenan ac un pe 2 rekul qui fait debatr. kontraireme à c qu l’11 pouré penc ces s internet (F0rums, Sites, Bl0gs) q l’11 voye aparaître des règles 1terdizant l’utilization du lgg essemesse. Car sil es konsevabl 2 komuniké d cet s0rt entr deu « pers konsentantes » è initié, sela l’es bq moins l0rsqu l mess e destiné 0 plu gd n0mbr, & sertins intern0tes ce 100e agreSés. 11 ce doua 2 respecté sertaine règles d’aksecibilité ê d’1telijibilité 2 l’1f0rmation. Plu grav @ m’ sens, lsms ap0vrit la langu : le mot lè plu simples son empl0yé, l v0cabulR est limité. Les nuanses due à l’utilization dé mo justes 10sparaiss. fén0mN aksantué par l’emploua abuzif des superlatifs. se ki donnes lieu à d kontrezens é d non-sens. L’utilization systématiqu du langaj sms é 1 nivelemen par lba. kom pur les different niveau 2 lgg, sel8-si es @ utilisé en fonction 2 sn 1terl0kuteur e é @ pr0scrir l0rsqu l publik es larg, mai surtou dwà etr utilizé l0rsqu l’11 maîtriz sufizaman le françai.