Cup song 2

Après le lipdub, le Gangnam Style et le Harlem Shake, il manquait une nouvelle danse pour 2014, une chanson virale à partager avec vos collègues du foot ou vos copines de la gym suédoise. Dans quelques semaines, vous allez chanter et jouer la « Cup Song ». Allez chercher un gobelet en plastique, ça va vous être très utile.

Des alpinistes, du porno, un teen movie

Avant de visionner cette merveilleuse vidéo, reprenons un peu l’histoire depuis le début.

La chanson « Miss me when I’m gone » date de 1937. Elle a été chantée par Mainer’s Mountaineers, un groupe d’alpinistes de Caroline du Nord (le plus haut sommet culmine à 2037m…).
En 2009, on ne sait pour quelle raison, cette chanson est reprise par Lulu and the Lampshades, deux Youtubeuses, fan de Cup beat. Le Cup beat consiste vous l’aurez compris, à créer un rythme en tapant sur ou avec un gobelet en plastique.
Le plus amusant c’est que la vidéo restera relativement anonyme jusqu’à ce qu’elle circule sous le nom de « Two Girls, Two cups », hommage, référence (ou probablement troll) au porno scatophile « Two girls, One cup » (si vous ne connaissez pas, tant mieux pour vous, votre esprit est pur).

En 2011, c’est une reprise d’Anna Burden qui popularisera un peu plus cette balade montagnarde.

Cup song from Pitch Perfect

Hit GirlsEn 2012, c’est dans le teen movie The Hit Girls (Pitch Perfect en VO) que la chanson « When I’m gone » va définitivement devenir un tube.

L’histoire est géniale. C’est celle d’une jeune étudiante qui, à défaut de devenir DJ, va intégrer une chorale a capella de filles. Redynamisé par cette nouvelle recrue, le groupe va entrer en compétition avec les garçons pour le spectacle de fin d’année. Un très bon film (non en fait, je ne l’ai pas vu) !

Le film est un succès aux US mais ne fonctionne pas bien en France (100 000 entrées seulement).

C’est une scène très courte de 1min 17 jouée par Anna Kendrick qui marquera les esprits et déclencher une vague Cup Song. La jeune actrice de 28 ans, vue notamment dans Scott Pilgrim, Twilight ou End of Watch devient super populaire et fait le tour des plateaux pour taper sur son gobelet.
Une scène, que garçons et filles, apprécieront à sa juste valeur…

Pour les amateurs, le clip existe aussi, dans lequel Anna fait du pain et va apprendre à tout un restaurant à faire du Cup beat.

Rapidement, le phénomène devient viral et beaucoup de jeunes américains postent leurs propres vidéos sur Youtube. Des tutoriels expliquent quels matériels utiliser, comment jouer avec ses amis ou faire des figures.
C’est simple, c’est ludique, musical et pas cher: largement de quoi en faire un projet éducatif

Ainsi, des écoles ont initié leurs élèves au Cup Beat. Au Québec, un collège a réuni et entraîné 2000 personnes pour taper en cœur sur des gobelets. Pour le moment, en France, c’est un collège de Blois qui tient la corde avec 200 élèves.

Quel avenir pour la Cup Song?

Ca dépend. Hyper facile à reproduire et à apprendre, vous pouvez être sûr que vous y aurez droit à la kermesse de fin d’année en juin. Vous allez également voir des tentatives de record du monde, des street artistes qui feront des figures, largement de quoi occuper quelques centaines de personnes.
Cependant, pour faire comme le Harlem Shake et rentrer sur les plateaux de télé ou dans les vestiaires de foot, il va falloir soit trouver une superbe égérie pour en faire la promo, soit trouver une dimension sexuelle (ou ridicule). Sans ça, j’ai bien peur qu’on en reste au stade de folklore ou de tradition américaine.
Mais bon, en 2014, qui peut prédire ce qui va marcher…?