Ceux qui travaillent sur un ordinateur, seul ou en open-space, pour ceux qui doivent rédiger des documents ou seulement les lire, ont probablement remarqué qu’il est très difficile de se concentrer sur une seule tâche. La multiplicité des alertes mails, messages, chat ou coups de téléphone, la facilité à perdre son temps sur Internet, mettent n’importe quelle capacité de concentration à rude épreuve. Pour se protéger de ces sources de distraction infinies, certains sont prêts à payer. Une perte d’argent qui pourrait vous rendre plus productif…?

Payer pour travailler plus ?

Vous êtes devant votre ordinateur. Vous travaillez. Votre boîte mail indique que vous venez de recevoir un message, vous résistez pour ne pas l’ouvrir tout de suite mais cette petite enveloppe en bas de votre écran vous nargue odieusement. Votre téléphone vient de tinter, probablement un message Whatsapp. Si vous avez un Blackberry, votre téléphone clignote pour vous faire comprendre qu’il est là.
Si on ajoute un téléphone pro, un téléphone fixe, un deuxième écran et une fenêtre Internet permanente, ouverte soit sur Facebook soit sur Lemonde.fr, on comprend rapidement que notre concentration est désormais bien fragile.
Parfois je me dis qu’heureusement, quand j’ai passé mon Bac en 2000, j’ai eu « la chance » de ne pas avoir autant de tentations. Bon il y avait bien l’Euro de foot et Roland-Garros comme chaque année, mais Internet et les smartphones auraient pu ruiner mes études…

Des camisoles numériques

Pour se préserver de toute distraction, certains s’enchaînent ou s’isolent volontairement et optent  pour des logiciels qui vont bloquer toutes les distractions que votre ordinateur peut offrir.

ConcentrateGet Concentrating vous promet donc moins de distractions et plus d’attention.
Le principe est plutôt simple. Vous configurez quelques actions comme autoriser les applications, les sites dont vous pourriez avoir besoin pour travailler et vous bloquez tout le reste.
Un chronomètre s’affiche pour visualiser le temps que vous êtes resté concentré. Des sonneries ou des messages peuvent vous régulièrement vous remotiver ou vous rappeler à l’ordre.
Pour 29$, vous devriez gagner en productivité.

Freedom est une application du même genre, que vous pouvez également avoir sur votre mobile.
Vous définissez une durée et Internet est bloqué pendant la durée que vous avez choisi. Pour réouvir votre fenêtre sur le Monde, Twitter, Facebook, etc, vous devrez redémarrer votre ordinateur, ce qui peut être vraiment pénible si nous n’avez pas un ordinateur de dernière génération. Pour 10$, vous allez retrouver vos 12 ans, quand votre mère vous empêchait de faire vos devoirs devant la télé ou en écoutant de la musique.

Rescue timeRescue Time est un software qui va vous déprimer puisqu’il va analyser votre activité. A n’importe quel moment, vous pourrez visualiser le temps que vous avez passé sur Youtube, Facebook, à organiser vos mails ou à travailler réellement. Une approche moins drastique, plus pédagogique mais qui ne conviendra pas à tout le monde.

Less is more?

Enfin, il y en a un qui a trouvé une solution tout aussi radicale pour écrire. George R.R Martin, l’auteur de Game of Thrones, qui adore faire mourir vos personnages préférés, avouait ainsi récemment, qu’il avait deux ordinateurs. Un premier connecté au Web pour ses mails et un autre plus ancien sur lequel il écrit, utilisant un logiciel nommé Wordstar 4.0, créé au début des années 80.

WordstarCette version préhistorique de Word ne donne que le strict nécessaire. Un écran noir, des lettres blanches, pas de correction automatique intempestive, pas de mise en forme pénible, pas de suggestions ou de révisions. Ce que vous tapez, vous l’avez.

 Un retour au minimalisme?

Tout ceci peut paraître exagéré, à l’heure où vos téléphones peuvent faire tourner 10 applications simultanément, où vous n’avez jamais eu l’impression d’être aussi productif qu’avec Internet, les mails, Twitter, les logiciels de gestion mais quand je vois combien de temps il m’a fallu pour écrire cet article et combien de fois, je me suis dérangé tout seul, je me dis que l’ascétisme 2.0 aura rapidement de plus en plus d’émules.
C’est bon, c’est fini, vous pouvez faire autre chose.