Lulzsec logoSous nos yeux, l’invisible. Il y a chaque jour, sans que nous le sachions des batailles qui se gagnent, qui se perdent ou qui perdurent. Federer plus fort que Nadal ? Apple ou Android ? Facebook ou Twitter ? Xbox, PS3 ou Wii ? Si l’on excepte la mort de trolls, la plupart du temps, ces confrontations ne font pas beaucoup de dégâts et reste limitées aux forums, aux commentaires ou aux débats de fin de soirée. En revanche, lorsque deux groupes de pirates informatiques se lancent dans une guerre civile, il risque fort d’y avoir des victimes collatérales : nous !

Deux camps, deux philosophies ?

Anonymous et Lulzsec (aka Lulz Security) se sont mutuellement déclarés la guerre, une guerre du piratage sous une forme que nous ne connaissons pas encore.

AnonymousAnonymous est une communauté née sur le web, qui prône la liberté d’expression pour tous et tout le temps. Elle se reconnaît « facilement » parce que ses membres portent le masque de Guy Fawks, celui porté dans le film V pour Vendetta. Elle a récemment fait parler d’elle lorsque Julian Assange, fondateur de Wikileaks, a été arrêté.
Lulzsec est un groupe de pirates informatiques, aux intentions encore troubles mais qui affirme pirater pour le LOL, c’est à dire pour rigoler, se moquer.
Ces deux groupes sont issus d’une même mouvance, du forum 4chan, site communautaire anonyme à l’origine de memes et de blagues lulz. 4chan a ainsi inventé les lolcats, les chuck norris facts etc

Palmarès

InfragardAnonymous s’est fait connaître en attaquant l’église de scientologie, en 2008. ils ont également protesté contre l’arresation de Julain Assange en menant des attaques de déni de service (Ddos) contre Paypal, Visa, Mastercard.
Ils ont également « aidé » les révolutions tunisiennes et égyptiennes en piratant télé et sites officiels.
Sony a également été attaqué pour « envoyer un message aux joueurs […] qui ont des droits et ne sont pas uniquement une source de revenus ».
Leur slogan: « We are Anonymous. We are Legion. We do not forgive. We do not forget. Expect us »
Anonymous se rêve un peu comme un bastion des droits civiques, de la Liberté d’expression.

Lulzsec défraye actuellement la chronique pour leurs multiples attaques contre Sony, Nintendo, des sites de jeux, un site terroriste, un site du FBI, de la CIA. Plus récemment ils ont donné une liste de 62 000 adresses mail et mot de passe pour des comptes de messagerie, réseau sociaux, sites pornos, eBay, etc… Leur action consiste à s’introduire dans les systèmes informatiques, signaler leur passage et repartir en clamant haut et fort qu’aucune sécurité informatique ne leur résiste.
Jamais vraiment méchants mais toujours « chiants », Lulzsec revendique ses attaques pour le lulz, pour s’amuser. Un peu comme des gamins qui mettraient de la lessive dans la fontaine, pour rigoler. Toutefois, certains rient jaune devant ces troublions du web incontrôlables.

Hacktivisme VS Lulz ?

Si ces deux groupes pouvaient jouer dans la même cour sans se disputer, la donne a un peu changé lorsque les provocations puériles ont commencé.
Les uns ont annoncé que les attaques Ddos n’étaient pas du piratage car à la portée de tous (du piratage pour les enfants). Les autres ont répondu qu’ils étaient plus forts!

 » you /b/tards realize that we are everything you’ve ever tried to be? « 

AssangeDepuis l’échec de leur croisade pour la protection de Julian Assange, les Anonymous avaient perdu un peu de leur superbe. Il  n’en fallait pas moins pour qu’un deuxième groupe de pirates viennent contester la suprématie du premier.
Le hacktivisme pourra-t-il lutter contre le lulz et si oui, sur quoi déboucherait une telle lutte? Verra-t-on une démonstration de force, le gagnant étant celui qui hackera le site le plus sécurisé ? ou bien les deux factions vont-elles s’attaquer mutuellement ? Dans tous les cas, chaque protagoniste risque bien d’y perdre des plumes.

Espoirs déçus

Si la guéguerre que se livre ces deux groupes est pour le moment inoffensive, drôle et même insensée, elle peut très bien également faire des dommages collatéraux.
La liste des 62 000 adresses mails, comptes twitter et facebook avec mots de passe associés aurait pu contenir la vôtre. Les banques, les compagnies d’électricité, votre messagerie pourraient également être les prochaines cibles.
Si tout cela apparaît inoffensif et puéril, on se dit pourtant que toute cette intelligence, ces capacités intellectuelles pourraient être mises au service de causes plus nobles : la scientologie était une première bonne victime, il en existe d’autres dans le monde.
Actuellement, les formidables capacités intellectuelles et la coordination nécessaires aux attaques pirates ne sont destinées qu’à créer du chaos sur fond d’humour potache. Sera-t-il possible d’utiliser ces ressources à des fins plus constructives? On l’espère.

[MAJ]: Il n’y aurait plus de guerre (a-t-elle seulement existé en dehors d’échanges Twitter?) entre Lulzsec et Anon.
Au contraire, une alliance serait née pour lutter contre lutter contre la corruption, la censure et l’usage de données personnelles. L’opération #antisec (antisecurity) visera les gouvernements, les médias, les banques et les multinationales.