11 février 2006

# La Hype

La « hype» est assimilable à l’« effet de mode» ou de « tendance ». Je décris ici un processus lié à la technologie, mais ceci est transposable à  la musique, à  la mode vestimentaire etc… c’est un concept qui évolue dans le temps et qui suit la courbe suivante :

On voit apparaître quatre zones que l’on nommera :

– 1 / le phénomène émergent : le phénomène apparaît. Sur un court laps de temps la nouveauté suscite un véritable engouement. Les précurseurs sont là .

– 2 / les attentes disproportionnées : lorsque le phénomène de mode est à  son apogée on commence à prendre conscience de certaines réalités : prix exorbitant, fonctionnalités imparfaites, lassitude, inutilité …ce qui entraîne :

– 3 / la désillusion : la médiatisation s’estompe, l’effet d’imitation social également. Le produit réagit et doit proposer une configuration viable, rentable et économique.

– 4/ la démocratisation : le produit se recentre sur le « juste besoin », les prix deviennent abordables, le produit rentable, petit à petit il rentre dans les moeurs.

Donc si vous voulez avoir la hype, il faut :

– détecter les phénomènes émergents : « je viens de créer un blog accessible uniquement sur les téléphones mobiles, tu vas voir ça va cartonner bientôt!»

– avoir de l’argent : « non, c’est pas cher 2500€ pour un aspirateur USB»

– avoir un solide argumentaire pour expliquer que « non ca ne sert pas à  rien » et pourquoi vous le payez plus cher : « Comment ça c’est inutile un lecteur de code barre sur mon téléphone ?»

– savoir supporter les sarcasmes :« tu l’as payé combien ton portable ? Parce que  j’ai eu le même à  1€ avec mon nouveau forfait !».

Avoir la hype, c’est bien, mais c’est pas donné à tout le monde…