David WilliamsC’était hier. Le planking est un jeu qui fait actuellement fureur et débat en Australie. Pouvant être pratiqué par n’importe qui, il consiste à être pris en photo, allongé, face contre terre, les mains le long du corps, dans n’importe quel lieu. Cependant sa pratique est controversée. D’abord parce qu’elle se développe via Facebook et que des accidents ont eu lieu ces derniers mois : entre chutes mortelles et licenciements, le planking n’a pas eu très bonne presse.

But du jeu

Mettez-vous face contre terre, les bras le long du corps. Trouvez un endroit insolite et faites-vous prendre en photo. Plus l’endroit choisi est peuplé, plus vous êtes nombreux, mieux c’est. Certains ne manquent donc pas d’imagination pour effectuer le meilleur planking.planking chameau


Origines

A plat ventreSi le jeu est actuellement très répandu en Australie, les précurseurs seraient pourtant français. Avec « A plat ventre », en 2004, la démarche se voulait plutôt artistique. Il fallait apparaître « à plat ventre » comme si la personne venait de se crasher au sol.
En 2006, le phénomène renaît internationalement sur Facebook, réunissant 100 000 likers et plus de 20 000 contributions. Encore marginal, le « Lying Down Game » devient en 2009 ultra médiatisé quand le joueur de rugby australien David Williams, célèbre son essai avec le planking.

Controverses

Bien évidemment, quand il faut compter sur l’imagination humaine pour faire n’importe quoi, vous avez l’embarras du choix. Je vous invite à jeter un œil sur les sites qui regroupent les photos de planking, certains clichés sont simplement hallucinants tant sur la réalisation que sur l’idée.
C’est absurde certes mais amusant et gratuit.
Pourtant, ces derniers mois, le planking a commencé à faire parler de lui lorsqu’un ado fortement alcoolisé est décédé à cause d’un planking sur la rambarde de son balcon au 7ème étage.
La police a également interpelé plusieurs ados qui tentaient de faire une photo sur une voiture de police.

D’autres ont également été licenciés pour cause de « planking sur leur lieu de travail ». Des employés d’un hôpital avaient en effet été pris en photo sur des brancards ou sur l’hélicoptère de secours.
Des « plankers » avaient également été virés après avoir été photographiés dans un entrepôt sur des étagères de deux mètres. Les employeurs avaient considéré que les conditions de sécurité n‘avaient pas été respectées. Pour le moment aucune sanction pour les employés de cet Applestore

Les limites du jeu

Bien évidemment, pour beaucoup, ce jeu n’a aucun intérêt et apparaît dangereux. Pour autant, c’est l’absurdité de la situation qui est amusante, décalée, second degré. Le planking n’a aucun autre intérêt que d’être drôle. Alors pourquoi le faire ? parce que tout ce que l’on fait n’a pas toujours un intérêt.
Concernant l’aspect dangereux, cela ne dépend que de celui qui le pratique. Tout comme le vélo, le planking n’est pas en soi, dangereux. Rien ne pourrait vous empêcher de pédaler sur votre toit, sur l’autoroute, complètement saoul ou sur votre lieu de travail.
Comme d’habitude, les seules limites entre le danger et le jeu restent celles que le bon sens vous dicte.

Vous retrouverez ici, une galerie de planking, dont certains sont impressionants.