Ceux qui ont eu la chance d’aller à New-York l’ont probablement déjà croisé même si  son nom ne vous dira sûrement rien. Mais c’est une légende là-bas, un sportif qui a fait vibrer des millions de personne, une véritable star. Et elle a pris sa retraite la semaine dernière.

20 ans de carrière

NY YankeesSi le baseball est quasiment inconnu en France, la franchise des New-York Yankees est pratiquement la seule dont la réputation a su traverser l’Atlantique. Fondée aux débuts des années 1900, basée dans le Bronx à New-York, elle a remporté le plus grand nombre de titres de champions, tous sports confondus (27). Mais c’est probablement grâce à leurs couleurs (blanc et bleu marine), leurs rayures et leur logo NY, que les Yankees sont les plus reconnaissables.
Alors, quand vous êtes le meilleur joueur de l’équipe à votre poste, celui qui joue le plus de matchs, qui détient presque tous les records, pendant 20 saisons, vous rentrez inexorablement dans la légende.

Les faits d’arme

JeterSurnommé « The Captain », Derek Jeter est devenu au fil des années un des meilleurs joueurs des Yankees mais aussi de la Ligue de baseball. Evoluant au poste de « Shortstop player » ou « arrêt-court », il était situé à droite derrière le lanceur, entre la deuxième et troisième base. Le poste est considéré difficile car il faut être rapide, précis et clairvoyant. Mais comme Derek Jeter était également un excellent batteur, il devenait un joueur d’exception qui a gagné 5 fois le Gant doré (meilleur défenseur), 5 fois le Bâton d’argent (meilleur frappeur) et 5 fois les World Séries (titre de Champion).
En plus d’être un bon joueur, Derek Jeter a quelques belles actions à son actif comme ce plongeon en 2004 dans les tribunes de Boston, desquelles il ressortira avec la balle certes, mais aussi quelques contusions sur le visage. Ce jour-là, Jeter devenait la parfaite illustration du joueur qui se sacrifie pour son équipe. Et ça, les Américains, ils kiffent.
« Il peut y avoir des gens plus talentueux que vous, mais il n’y a pas d’excuse pour qu’ils travaillent plus que vous. »

Les petites amies

Mariah-Carey-and-Derek-JeterDerek Jeter n’a pas été qu’une légende sur le terrain. Il l’a également en dehors puisque durant toute sa carrière, il a fréquenté quelques All-Star de la gente féminine.
Hannah-DavisAu début de sa carrière, il rencontre Mariah Carey avec qui, il va passer deux années. On raconte même que c’est suite à leur rupture, qu’elle aurait pris un peu de poids. Puis passeront dans la vie de Derek, des jeunes femmes comme Lara Dutta, miss Univers en 2000-2001, l’égérie Victoria Secret Adriana Lima, brièvement Jessica Biel, Tyra Banks, Jessica Alba ainsi que Scarlett Johansson (2004). Mais depuis 2013, son cœur est pris par une certaine Hannah Davis, qui exerce la modeste profession de mannequin star pour Sports Illustrated.
En 20 ans, Derek Jeter a toujours été bien entouré, contribuant à consolider son image de winner.

Goodbye Captain

Pour sa retraite, les ovations se sont succédé et l’ensemble des fans de baseball, de New-York lui ont rendu hommage comme le prouvent cette vidéo tournée par Nike, qui donne quelques frissons. On y retrouve quelques icônes de Big Apple, des anonymes, des flics, des pompiers mais aussi Spike Lee, Rudy Giuliani (le maire), Jay-Z ou encore Michael Jordan ou Tiger Woods.

Mais le plus extraordinaire reste encore quand les meilleurs ennemis, les Red Sox de Boston (ou dans une moindre mesure les Mets de NY) lui tirent la révérence. Ainsi lors de son dernier match disputé à Fenway (Boston), le public a chaleureusement scandé son nom, célébrant avec beaucoup de fair-play et de reconnaissance des années d’une intense rivalité.

Gatorade, la boisson américaine a également tourné un spot hommage à Jeter, le filmant aller à la rencontre des gens dans les rues du Bronx. L’émotion est palpable.

Une légende américaine

Pour ses détracteurs, Derek Jeter n’était qu’un joueur surcoté et agaçant mais pour les autres, il était le symbôle du baseball, de New-York et donc des Yankees. Il va donc rentrer au Hall of Fame et son numéro 2 ne sera plus jamais attribué.
La prochaine fois que vous croiserez quelqu’un avec la casquette des Yankees, vous connaîtrez au moins une légende qui la portait.