Alors que n’importe quel possesseur d’un laptop, d’un ipod et d’un téléphone qui fait plus de deux fonctions se revendique « Geek », on oublie que dans son ombre un être souffre en silence : le nerd. Me sentant rétrospectivement solidaire du mouvement nerd, je souhaite aujourd’hui profiter de mon hypra visibilité sur Internet pour mettre en lumière le nerd, celui que j’aurais pu être…Geek, nerd, une histoire de famille

Les définitions divergent. D’une part parce qu’il s’agit à la base de quolibets et d’autre part parce que ce sont des notions anglo-saxones pas forcément transposables en l’état dans notre culture et notre langue (Les dictionnaires donnent d’ailleurs comme définitions du nerd et du geek respectivement crétin et taré…)


jamie-olidell-nerd-2.jpgLe nerd est une personne peu à l’aise en société, et dans les relations humaines en général. Ce handicap est compensé par un savoir académique et encyclopédique sur des sujets qui le passionnent. Généralement, ses centres d’intérêts sont jugés « uncool » ou immatures par les personnes de son âge : échecs, astronomie, comics, sciences, jeux de rôle, science-fiction …
Le geek reprend les caractéristiques du nerd à une nuance près : ses passions sont essentiellement orientées vers l’informatique et la technologie.
D’aucun prétendent que le geek est un être plus social que le nerd. Il n’en est rien, tous deux ont ce soupçon d’autisme léger proche du syndrome d’Asperger.

D’ailleurs, le mot « geek » nous vient du 19ème siècle. Le Geek était présenté dans les foires comme le chaînon manquant entre l’homme et l’animal, une sorte d’homme sauvage. Il s’agissait souvent de personnes handicapées mentales. Par extension, le mot geek était appliqué aux personnes décalées et bizzares ayant des difficultés d’intégration. Le terme apparaît ensuite dans les lycées américains dans les années 60 et s’applique à la caste des nerds les plus férus d’informatique (et notamment la programmation).

L’informatique et les produits technologiques, domaines autrefois obscurs réservés à un public d’initiés est un jour rentré dans notre quotidien. Puis vint l’ère du design comme vecteur de la technologie (ou l’inverse), de la vie numérique et le geek se retrouva pour la première fois « hype ». Quid du nerd ? Walou. Que dalle.

Mais le nerd n’a pas dit son dernier mot. Car en mettant en avant le geek, c’est aussi tout un pan de la culture nerd qui a été mis en lumière: le cinéma de genre (horreur, gore), la bande-dessinée (comics, mangas et par extension les super-héros, les produits dérivés), les communautés virtuelles et bien sûr les nouvelles technologies…

Dans la course à la reconnaissance qui l’oppose au geek, le nerd aura quand même réussit à imposer son style vestimentaire : raie dans les cheveux, montures de lunettes épaisses, col de chemise boutonné jusqu’en haut sans cravate (le « air tie » selon GQ), veste en tweed…*
On est à deux doigts de faire du nerd un animal sexy…

Le geek chic, prédateur du geek

undefinedMalheureusement, alors que les losers tenaient leur revanche sur leur jeunesse, le Geek Chic fait son apparition. Cet horrible imposteur ternit l’image des geeks, des vrais, des purs en profitant de la popularité de ces derniers :

« le vrai geek s’y connaît un minimum en soft/hardware : il n’achètera pas un iPod mais un Creative ou un Archos, surtout pas un Sony parce qu’il est sous format propriétaire Attrac3+. Le geek tournera sous un WinXP amélioré/customizé ou sur une distrib de Linux en dual boot. Le geek chic tournera sur Mac parce qu’il trouve ça beau. Le geek programme en C++ pour le fun, le geek chic peine à upgrader son firware Nokia. » **

Y a plus rien de sacré, moi je vous l’dis….

What about the dork ?

Saviez-vous que le nerd et le geek ont un cousin encore plus honteux ? Il s’agit du dork. Lui aussi a des passions obsédantes mais elles sont la plupart du temps
stupides et incompréhensibles pour autrui. C’est un véritable décalé que l’opinion des autres ne préoccupe pas le moins du monde.
Pour bien comprendre ce qu’est le dork, je ne peux que vous recommander ici chaudement un film culte : Napoléon Dynamite (Jared Hess – 2004).

Coming out

J’invite ici tous ceux qui ont flirté (ou flirtent) avec la nerditude et qui ne se sentent pas geek à se manifester dans les commentaires.

*ok, le geek a quand même imposé le t-shirt 80’s revival
** commentaire de Zkark chez ra7or

Join the conversation! 1 Comment

  1. Geeks, Nerds sont interessants, car ils nous font découvrir des tas de choses, dont cette musique bizare d’OBYONETAOPY http://www.musique-libre-de-droit.fr/ambiances/mystere.html (tous les N° play de référence sur ces 5 pages sont de lui) pourquoi c’est musique D’OBYONETAOPY http://www.myspace.com/obyphoenix , leur plait elle TANT ?, mais parce qu’elle n’est pas structurée avec les habitudes habituelles des musiciens trop MAINSTREAM, ce qui en fait une MUSIQUE qui leur correspond souvent et qui vibre une certaine cohésion mystique entre eux mêmes sans se voir les uns les autres.

Comments are closed.

Category

Société