Netflix Spoilers

Previously on okcowboy : # La Révolution Netflix ? (1/2)

Netflix cartonne donc aujourd’hui dans le monde entier puisque toute l’Amérique du Nord et du Sud y ont accès et que l’expansion continue cette année en Europe (depuis deux ans au Royaume-Uni) pour toucher le Japon en 2015-2016.
Mais Netflix aura-t-il un énorme succès en France ?

La télévision en France

Programme 6TerLa situation est plutôt simple chez nous puisque depuis une dizaine d’années, la TNT a débarqué sur nos écrans et propose aujourd’hui une soixantaine de chaînes dont 25 nationales et une quarantaine de locales.
100% des gens peuvent recevoir la télévision chez elle. La télévision est gratuite ou indirectement payante. Ceux qui payent une taxe d’habitation, s’acquittent également du paiement de 133€ pour la redevance audiovisuelle à partir du moment où ils possèdent un téléviseur. Autant dire que pour une somme raisonnable, l’offre est plutôt diversifiée pour le prix.

Evidemment, si vous vous contentez de HD1 et 6ter, vous ne risquez pas de voir du grand cinéma ou des séries sympas. Sur 6ter par exemple sont programmés aujourd’hui 2 épisodes de Sydney Fox l’aventurière, 6 épisodes de de Notre belle famille, 2 de Plus belle la vie et 3 de Buffy contre les vampires, soit 11 heures de séries périmées

Si en 2012, je me demandais si on pouvait regarder ses séries légalement, aujourd’hui, Netflix apporte une alternative supplémentaire parmi la VOD et le téléchargement.

Peu de supports légaux soutiennent la comparaison en termes de réactivité, de qualité, de simplicité et de choix avec le téléchargement. Si Netflix possède un catalogue bien fourni aux USA, pour le moment l’offre reste « limitée » en France et ne devrait pas attirer les fans qui vivent au rythmes des saisons US.
« Au pire », vous aurez accès à d’anciennes ou d’actuelles séries en cours et vous pourrez rattraper votre retard. On est loin de Notre belle Famille puisqu’on parle de l’intégralité de Breaking bad, The Walking Dead, Modern Family, Sons of Anarchy, Gossip Girl ou How I met your mother et beaucoup d’autres. Pour 10 euro, ca peut valoir le coup.
Concernant les films, ne vous attendez pas à avoir des nouveautés. Netflix, c’est un vidéo-club, pas un cinéma.

D’autant plus qu’il faut respecter la Chronologie des médias. Cette directive de 1987 doit protéger le cinéma et les chaînes qui le financent et établir un calendrier de sortie de l’œuvre sur différents supports.chronologie médias

Maintes fois révisées, elle prévoit en France une sortie DVD ou VOD payante 4 mois après la sortie, puis une diffusion sur Canal entre 10 et 30 mois (selon le degré de participation) puis après 36 mois en VOD par abonnement et 48 mois en VOD gratuite. Une règle qui ne joue pas en faveur de Netflix, qui ne pourra diffuser des films et des séries que 3 ans après leur sortie.
A l’heure où on trouve les films en HD illégalement le jour de leur sortie au cinéma, cette loi existe pour le plus grand nombre, pour les mass media et tous ceux qui gravitent autour, c’est à dire 80% des gens.

Pas la révolution…

Netflix n’est pas une alternative à la télévision comme ça l’est aux Etats-Unis mais un complément cinéma et séries comme Canalplay (et d’autres).
Tant que les gens recevront la télévision sur une box en même temps qu’Internet et le téléphone fixe, pour un prix raisonnable, ils ne verront pas la nécessité d’aller chercher autre chose à moins d’en avoir vraiment envie ou les moyens. Quand vous voyez que Joséphine Ange gardien, tous les lundis, rassemble régulièrement entre 4 et 6 voire 8 millions de téléspectateurs, vous doutez sincèrement que le public ait cette envie de nouveautés.

…mais une évolution

FAI FranceNetflix aura au moins eu le mérite de faire bouger les choses. Concurrent dynamique aux dents longues, l’Américain est venu jouer dans le pré carré de TF1 et Canal+, qui ont dû revoir leurs politiques d’offres sur leurs plate-formes TF1vision et CanalPlay pour rester compétitifs.
Il est venu également embêter les Fournisseurs d’Accès Internet (qui appartiennent aux mêmes groupes audiovisuels…), qui n’ont pas voulu laisser rentrer ce nouveau challenger. Outre le débat sur la diffusion de programmes, les FAI aimeraient que Netflix, gros consommateur de bande passante participe financièrement au maintien du réseau Internet français (voir le sujet La Neutralité du Web).

Vous l’aurez compris, on a fait beaucoup de bruit autour de Netflix mais pour pas grand-chose. Fort de sa réputation et de ses 50 millions d’abonné, il a généré beaucoup de passion mais ne devrait pas déranger énormément les grands groupes audiovisuels français…du moins pas tout de suite.

Le binge-watching, « la boulimie de séries », n’est pas pour tout de suite mais lorsque Netflix récupèrera l’intégralité de son catalogue, ses séries et ses films phare, peut-être devrez-vous surveiller votre appétit.

[MAJ]: Netflix propose un site qui vous spoilera toutes vos séries ou vos films. Si vous êtes à jour, vous pouvez toujours y faire un tour. C’est ici:http://spoilers.netflix.com/spoil-yourself/