serendipity
15 mai 2014

# La Sérendipité

Aborder la sérendipité, c’est se plonger dans un monde sans fin, plein de surprises et d’accidents, dans tous les domaines, des sciences à la philosophie, de la géographie vers l’art, aux objets de tous les jours. Le concept est toujours aussi ambigu, penchant du côté de celui qui l’utilise, tantôt vers la chance, parfois vers le hasard ou la coïncidence.

Un anglais et trois princes de Ceylan

princes of SerendipLe terme Serendipity est une invention d’un écrivain, homme politique anglais, Horace Walpole en 1754. Dans une lettre à un ami dans laquelle il évoque une découverte fortuite et heureuse, il invente un nouveau mot, s’inspirant d’un conte persan « Voyages et aventures des trois princes de Serendip ». Serendip étant l’ancien nom de l’île de Ceylan, le Sri-Lanka d’aujourd’hui.
Dans le conte, on demande à un prince s’il a vu passé un chameau. Il demande s’il est borgne, s’il lui manque une dent et s’il porte du miel et du beurre. C’est bien le cas. Mais le prince n’a jamais vu la bête.
C’est en observant, que seul un côté de la route a été broutée, que l’herbe est irrégulièrement mâchée et que des fourmis et des guêpes suivent deux traces, que le prince en a déduit la bête.
La sérendipité signifie alors découvrir une chose fortuitement et avec sagacité.

Oublié pendant plus de 100 ans, le mot réapparaît çà et là dans des échanges épistolaires mais ne ressortira réellement que dans les années 30 de l’autre côté de l’Atlantique, dans un contexte non plus littéraire mais scientifique.
Il changera légèrement de signification en devenant « chercher une chose et en trouver une autre », puis « trouver la preuve de manière inattendue, découvrir des objets sans les avoir cherchés ».

Au final, deux types de sérendipité émergent : « la pseudo sérendipité » qui consiste à découvrir par accident ce qu’on cherche et « la vraie sérendipité », qui est de trouver quelque chose qu’on ne cherche pas.

Z boys

Exemples de sérendipité

La liste des découvertes faite par sérendipité est extrêmement longue. De plus, les domaines sont très variés. En tout temps et partout, des lieux, des objets ou des phénomènes ont été trouvés ou compris fortuitement. L’Amérique, les grottes de Lascaux, la Venus de Milo ont été découverts par hasard. En médecine (la pénicilline), en mécanique (l’hélice marine), dans l’alimentation (le Carambar, les bêtises de Cambrai, l’esquimau, le Coca Cola), le four micro-ondes, la glue, vous pouvez retrouver une liste non-exhaustive et toujours amusante sur Wikipédia, montrant bien que les domaines sont vastes et interdisciplinaires (de la paléontologie au management, de la chimie à l’économie).
Le skate-board a été inventé lors de la sécheresse de 1976 en Californie. Les Z-boys de Venice Beach avaient profité des piscines vides pour s’amuser avec une planche à roulettes.
Le slinky (photo ci-dessous), avant d’être un jouet, était originellement un ressort de torsion pour bateau. Tombé d’une table, son découvreur a immédiatement vu son côté ludique.

SlinkyUn mot complexe

Le terme est difficile à traduire simplement. De nombreuses propositions le paraphrasent comme un « bonheur fortuit », une « découverte par mésaventure » ou une « heureuse coïncidence… ».

En Angleterre, les Serendipity Shops sont des magasins qui regroupent des produits différents et qui invitent le client à  se laisser porter par la chance.

« La chance ne sourit qu’aux esprits bien préparés » Pasteur.

La connaissance n’est pas le seul terreau de la sérendipité, il faut également avoir un esprit capable d’interpréter les signes et les traces, déduire de déroutantes observations. Des millions de gens avaient vu tomber des pommes avant Newton, pourtant c’est bien le seul qui a été capable de théoriser la gravité.
On sait depuis longtemps également, que la créativité s’accorde mal avec la productivité, que les récompenses ou les punitions nuisent à la production ou à l’acceptation de nouvelles idées. Certaines entreprises aujourd’hui ont décidé d’utiliser cette sérendipité ou du moins de la provoquer. C’est très connu mais les chercheurs de Google ont du temps pour leurs propres recherches personnelles. D’autres laboratoires mélangent les chercheurs et les disciplines pour créer d’heureuses interférences. Enfin, dans l’automobile, on demande aux employés de chercher des bonnes idées, qui seront ensuite partagées, voire améliorées et qui donneront peut-être d’autres idées à leur tour.

Si votre entreprise n’a pas compris cela, vous allez avoir du mal à la changer tout seul. Cependant, tout n’est pas perdu et vous pouvez toujours agir sur vous-même. La sérendipité est un état d’esprit. Le bon sens populaire dit certains ne voient dans les obstacles que des opportunités. Gardez l’esprit ouvert, soyez attentif, la chance sourit aux audacieux, « les bonheurs fortuits » aussi…

« La sérendipité, c’est chercher une aiguille dans une botte de foin et tomber sur la fille du fermier »

Join the conversation! 2 Comments

  1. La rom com Serendipity (Un Amour A New York) plutôt sympa, traite du sujet ☺

  2. […] tu peux répéter ? ». Okcowboy apporte une très bonne définition de la sérenpidité. Pour faire court, « C’est se plonger dans un monde sans fin ». Ok […]

Comments are closed.

Category

Culture

Tags

,