coldplayHier, 9 septembre, Paris Bercy. Je me suis rendu au concert du « plus grand groupe de pop rock du moment ». Pas forcément fan mais toujours attentif à ce qu’ils ont fait, j’y allais sans conviction mais non sans envie. Je me demandais si Coldplay était vraiment au niveau de leur succès et de leur réputation, que la presse place aujourd’hui volontiers au niveau de celle de U2. La comparaison n’est pas anodine mais est-elle justifiée ?  Chris Martin est-il vraiment un grand bon leader ? Viva la Vida or Death and all his friends est-il un tournant dans leur carrière ? Avec cette première date sur Paris, la troisième en France (Strasbourg et Lyon avant), le groupe anglais a su répondre à mes questions et lever mes doutes un à un.

En arrivant, je m’attendais à un public de minettes, groupies fascinées par le beau Chris Martin, ce ne fut (presque) pas le cas. Les fans étaient au rendez-vous, rejoints par milliers par un public curieux et encore nouveau, qui ont finalement tous su s’accepter.

Dans un décor minimaliste, sur fond de Liberté guidant le Peuple, pochette du dernier album, le groupe commence après une magnifique Valse des Fleurs (Casse-Noisette), instantanément reprise par le public. Coldplay enchaîne par ses morceaux les plus efficaces et l’on sent rapidement que le groupe se fait plaisir sur scène. Mais seront-ils capable de faire plaisir au public ? Réponse dix minutes plus tard, réunis sur une avancée de la scène, les quatre artistes jouent la proximité en acoustique. Les premiers rangs sont ravis, une ambiance complice et intimiste s’est installée dans la salle.

« Ok, ils jouent bien, leur public les aime, c’est normal. Mais arriveront-ils vraiment à marquer une génération, en trouvant en hymne ? » Là aussi, le doute se lève rapidement. En reprenant Troubles, Yellow ou Speed of sound, l’ambiance s’électrise dans une atmosphère surchauffée. L’apogée du concert est naturellement Viva la Vida, qui déchaine la foule, qui reprendra à plusieurs reprises le refrain. A la sortie, dans le métro et aux abords de Bercy, une bonne heure après la fin, j’entendais encore des gens la chanter.

Coldplay a également un excellent sens du spectacle, surprenant lorsqu’ils quittent la scène principale, traversant les tribunes pour faire chanter le batteur, au milieu de celles-ci. Chris Martin suit à l’harmonica et nous rappelle, qu’ils ont comme beaucoup commencé comme ça, entre eux, entre copains. Après une « discothèque de portables », qui remplacent désormais les briquets, un lâcher de confettis, un show laser et des scènes dignes de concert privé, on se dit que Coldplay s’est donné les moyens de nous surprendre.

Coldplay est finalement un grand groupe qui mérite d’être vu en live. Occupant le haut de la scène pop rock, certes un peu vide ses dernières années, le groupe séduit un public déjà acquis tout à sa cause. Grâce à son leader pas encore hyper charismatique mais toujours très présent, le groupe sait être efficace et leur entente est visible et communicative. Reste à savoir si ces quatre là sauront se mettre en danger au meilleur des moments, comme U2 a pu le faire à la fin des années 80 ou Radiohead après le mythique Ok Computer ? Je l’espère et leur souhaite car ces maudits Anglais m’ont hier agréablement surpris !

Coldplay sortira un nouvel EP en décembre, nommé Prospects March sur lequel on retrouvera Luna, avec Kylie Minogue et enchaînera avec un autre album courant 2009.

Join the conversation! 7 Comments

  1. Coucou Florian!
    Allez, moi qui adore U2 et Radiohead mais qui ne connaîs quasiment pas ce groupe, tu m’as convaincue,je vais lui prêter une oreille plus attentive. Sans doute ne serai-je pas déçue!
    Anne.

  2. Je me suis trompé dans la musique de ballet qui ouvre le concert. Si quelqu’un peut m’aider…

    Je vous remercie.

  3. @Anne
    hello! Si on arrive à  donner envie aux gens, alors ce blog a une raison d’être 🙂

  4. Enorme également le lendemain! ( bon en même temps je suis extra fan depuis 5 ans alors…!)
    la musique c’est 2001 l’odyssée de l’espace! ( très sympa d’ailleurs comme entrée!)

  5. @Ophélie
    Magnifique! C’est bien ca! 2 jours que je cherchais!
    « Le beau Danube bleu » en réalité, une valse viennoise de Johann Strauss II.

    Merci encore!

  6. @Toy
    De rien, de rien!
    lu dans l’article du Parisien sur le concert, lu dans la file d’attente, je me suis arretée à  cette phrase histoire de ne pas connaitre tout le déroulement du concert avant de l’avoir vu!

  7. Pour ma part, j’allais à  ce concert en ayant encore en tête la tournée de 2005
    et je n’ai pas été déçue, c’était ENORME !!!
    Aussi bien voire mieux que « Twisted Logic Tour », le « Viva la vida tour »
    Vivement le prochain!!!

Comments are closed.

Category

Culture

Tags

, ,