Civilization2 pochetteVoici le genre d’histoires qui me fascine littéralement. Un Américain joue depuis 10 ans à Civilisation II, un jeu de stratégie sorti en 1996 sur PC. Après une décennie d’efforts, le malheureux se retrouve bloqué et décide donc de demander de l’aide sur Internet. Plusieurs milliers de réponses n’ont pas tardé à affluer…

 

 

 

 

Des Romains à la conquête spatiale…

Civilisation II est un jeu de stratégie dans lequel le joueur incarne un chef d’Etat. Face des adversaires contrôlés par l’ordinateur, il doit développer sa communauté en prenant des décisions politiques, scientifiques, militaires, diplomatiques ou économiques.
Le joueur qui commence à l’Antiquité peut développer sa civilisation jusqu’aux temps modernes, ce qui donne au jeu une durée de vie énorme.

Civilization2Passionné par Civilisation II, un américain a posté sur Reddit, un forum communautaire (type 9gag) son expérience de jeu. Il joue la même partie depuis 10 ans.

« Lorsque Civilisation III est sorti, j’étais déjà bien avancé dans le futur, j’ai pensé qu’il serait intéressant de voir jusqu’où on pouvait aller dans le futur. Bien sûr, j’ai joué à d’autres jeux, j’ai une vie mais je retourne à ce Civ II quand je n’ai rien à faire. Voici ce que donne le futur :
– Le monde est dévasté.
– En l’an 3991, il ne reste que 3 super-nations, les Celtes, les Vikings et les Américains, qui s’affrontent pour le peu de ressources naturelles restantes, polluées par les guerres nucléaires successives.
Les glaces ont fondu plus de 20 fois à cause du réchauffement climatique. Tout ce qui n’est pas montagne est un marécage radioactif.
Il ne reste que 16 millions de personnes qui se battent pour les ressources. Les cessez-le-feu successifs, imposés par l’Onu sont à chaque fois rompus par une attaque surprise de l’une ou l’autre nation. Les hostilités durent depuis 1700 ans.

Les gouvernements restants sont deux théocraties et un état communiste (le joueur). La démocratie a échoué, le Sénat renversant le président à chaque nouvelle guerre. Les deux adversaires profitaient du moment de faiblesse pour lancer une bombe atomique. La démocratie a été remplacée par une dictature communiste parce qu’elle menaçait l’Empire. Le peuple déteste le nouveau régime et se rebelle régulièrement via des guerillas. Il souffre de la famine, les ressources étant utilisées pour l’effort de guerre.
Je souhaiterais reconstruire le monde mais je ne sais pas comment. Si vous avez des conseils, n’hésitez pas »
.

1984

1984 coverCe qui est surprenant c’est que l’avenir imaginé par le jeu est incroyablement « réaliste ». Les concepteurs du jeu ont réussi un environnement incroyablement équilibré et cohérent du début à la fin. Il est également stupéfiant de voir à quel point, l’avenir ressemble à ce qu’imaginait George Orwell dans 1984 : les trois blocs, la guerre incessante, les dictatures. Est-il un visionnaire ou le concepteur du jeu n’a pas su envisager d’autres fins ?

Notre Américain a reçu des milliers de réponses. La communauté des joueurs de Civilisation II a pioché dans ses souvenirs pour l’aider à reconstruire le monde « pour le plus grand bien ». A la fois fascinée par ses 10 années de jeu et heureuse de ce partage d’expérience, des dizaines de discussions ont émergé sur des sujets aussi importants que les solutions envisagées, la mise à disposition de sa sauvegarde de jeu (partage-t-on 10 années de jeu aussi simplement que cela ?), les inspirations de 1984, la complexité de Civilisation 2….
La communauté vidéo ludique est pleine de ressources…

 

 

Sauver l’humanité

Enfin, il se trouve que les solutions proposées ont été tout à fait surprenantes.
De l’avis commun, la solution était d’instaurer le fondamentalisme, un régime qui supprime les problèmes de satisfaction (tous les citoyens sont heureux), de corruption, de recherche scientifique (inexistante) et qui tolère les actes terroristes et les espions.
Une fois le régime instauré, des fanatiques seront recrutés pour se sacrifier sur les bombes atomiques pendant que des centaines d’ingénieurs reconstruiront le pays derrière les lignes de front, asséchant les marécages et empêchant la nouvelle fonte des glaces de tout détruire.

Une alternative plus radicale était de se sacrifier. En rompant l’équilibre des forces, une nation finirait par anéantir l’autre. L’Humanité retrouverait la paix. Ce qui ne devait pas être oublié est perdu, l’Histoire devint Légende et la Légende devint Mythe.

“And some things that should not have been forgotten were lost. History became legend. Legend became myth.. »

Et le salut viendra des…

Notre joueur a promis d’essayer cette solution mais a assuré qu’elle prendrait quelques mois avant de donner ses premiers résultats. Nous saurons si l’Humanité peut être sauvée. Si c’est le cas, et c’est réjouissant, nous saurons que c’est, qui l’eut cru, grâce aux Ingénieurs