Ceux qui ont vu l’émission de M6 Enquête Exclusive le 12 février consacrée aux évangélistes ont du avoir froid dans le dos. Moi aussi.

On a ainsi pu voir le développement fulgurant de cette branche du protestantisme. Points qui m’ont semblé « troublants » :

- la volonté affirmer de convertir le plus grand nombre, et pour certains la planète entière,

- le recrutement auprès des classes les plus pauvres, les faibles et les fragiles,

- la volonté de regrouper l’Etat et l’église,

- l’aspect financier,

- l’intolérance manifeste,

L’évangélisme est la «  religion » la plus répandue au Etats-Unis. Elle connaît par ailleurs une forte croissance, car tout nouveau converti doit lui-même convertir ses proches et créer un ministère. Les dirigeants ayant la volonté de convertir le monde entier, des émissaires américains sont envoyés au quatre coin de la planète pour créer des églises. Ce sont les pays d’Amérique Latine qui sont les plus concernés ainsi que certains pays d’Afrique. Mais la France subit déjà quelques attaques, notamment dans les banlieues.

Le recrutement se fait essentiellement auprès des personnes les plus faibles et les plus démunies (intellectuellement, sentimentalement, financièrement). Ces personnes sont susceptibles d’être réceptives à leurs messages : les évangélistes ne reculent devant aucun mensonge pour attirer de nouveaux fidèles. L’image de cette femme pensant que le Christ va faire repousser son bras amputé est pathétique. Pour attirer les plus pauvres des buffets sont organisés pendant les célébrations.

La loi de la Bible étant supérieure à celle des Hommes, les évangélistes ont donc décidé de conformer les lois de l’Etat aux leurs. C’est pourquoi, ils sont autant impliqués en politique (aux Etats-Unis, notamment puisque Bush est évangéliste). Le reportage mentionnait la création d’un parti évangéliste en France.

Pour financer le développement de la « religion » (secte?), chaque ouaille doit verser 10% de ses revenus à sa paroisse…

Ah oui, les valeurs des évangélistes : Christ revient bientôt, Dieu est Amour, l’avortement est un meurtre, l’homosexualité est un crime passible de mort (« Dieu ne peut pas aimer tout le monde », dixit certains évangélistes) etc…

S’il y avait un leader charismatique et une allusion au surnaturel, nul doute que le mot secte aurait été lâché…

 

Bon, après bien entendu comme dans tous mouvements il y a des branches plus ou moins « hardcore », et le reportage est signé M6. Néanmoins, à son visionnage, on panique un peu. Si quelqu’un connaît un peu le sujet, je suis preneur de compléments sur cet article. De mon côté, je mène l’enquête…