Flying Spaghetti Monster

Il y a dans chaque communauté, une culture et des codes qui se créent. Ainsi les ados ont leur propre langage (sms ou « trop kikou »), les publicitaires leurs anglicismes (on est busy et on envoie des templates), etc… Pour la majorité, ces codes restent confinés au sein de leurs communautés (sinon ils perdraient leur valeur), et donnent une assez bonne représentation sociologique des valeurs, des mœurs de la communauté. Chez les geeks, on a les « meme ». Ce sont des expressions, des images ou des personnages, des concepts qui circulent sur le Web et qui auto alimentent la culture geek.

Le mot meme (prononcer « mime » en anglais) est une invention de l’éthologiste (science des mœurs) Richard Dawkins, le mélange de « gène », de «mémoire» et d’«imitation ». Le meme décrit votre code culturel comme le gène votre code génétique. Il s’inspire de la mémoire commune, la développe et la diffuse. Le meme est capable de muter sans raison apparente. Cette mutation spontanée différencie selon moi, le buzz du meme. Le buzz est relayé par les Internautes, commenté mais pas forcément modifié ni alimenté. Le meme est un buzz mutant, qui se déploie sur les thèmes préférés des geeks. Le clip de Weezer reprenait donc à la fois des buzz et des memes (Mentos+Coca).
A l’instar des codes de langage, il est difficile de connaitre l’origine exacte des memes. Mais il est fort probable que vous en ayez déjà croisés, sans trop comprendre de quoi ça parlait.

Disaster Girl

zoe

Dave Roth est un photographe qui publie en novembre 2007 un montage sur JPGmag.com. Il utilise un portrait de sa fille Zoé qu’il place devant un incendie. La qualité du montage et le sourire machiavélique en disent plus que n’importe quel commentaire. La communauté s’empare alors de Disaster Girl et va s’employer à la rendre responsable de toutes les catastrophes (Titanic, Vista, etc…)

Il existe d’autres memes comme :
Do not want: Expression issue d’une copie pirate de Star Wars, une première fois traduite en mandarin puis en anglais. Les dialogues deviennent alors complètement surréalistes et le « Nooooo » de Dark Vador devient un « Do not Want », aujourd’hui synonyme de dégout ou de rejet absolu.

do_not_want

Autres exemples : Flying Monster Spaghetti, Martine cover generator ou Le Rickroll de Rick Astley, auteur de « Never Gonna give you up » (reprise plus tard par les 2Be3).

Le meme est donc un moyen très amusant de comprendre la culture geek. Il a une portée culturelle importante car il réutilise tous les codes et techniques de la communauté (parodie, diffusion massive et photomontage), est absolument inutile, incroyablement absurde et drôle.

Join the conversation! 12 Comments

  1. Je pense qu’on peut sans problème ajouter David after dentist :
    http://www.youtube.com/watch?v=txqiwrbYGrs

    le mash up christian bale :
    http://www.youtube.com/watch?v=70r-Ca8wcVg

    Plus le dessin animé, le dark vador, l’audition etc…

  2. @Flo – Christian Bale devient un meme à lui tout seul, c’est évident! Fuck, he is good!

Comments are closed.

Category

Web

Tags

, , ,