29 décembre 2005

# Mauvais vendeurs

Cette période festive m’a donné l’occasion de faire quelques sessions de shopping.

Ces moments peuvent vite se révéler très énervants. Je ne parle pas ici de cohue ou de stress lié à la dernière minute ( le 23 décembre en particulier), mais à une catégorie d’individus, qui peut transformer vos emplettes en cauchemar : les mauvais vendeurs.

 

Il n’y a pas une seule et unique catégorie de mauvais vendeur, une école, ou un style en particulier. Non, le mauvais vendeur est plus fourbe et polymorphe.   Ce n’est pas une femme ou un homme en particulier, aussi sans distinction, mon sujet sera nommé « le vendeur » ci-après.

1-       celui qui suit

« Celui qui suit » vous a repéré dès l’entrée du magasin. Il vous a accueilli d’un retentissant « Bonjour! » accompagné du sourire de rigueur. Dès que vous êtes passé devant lui, il se tient à 20cm de vous. Il propose alors aimablement son aide, et malgré le traditionnel : » je regarde, merci », il tient sa position. Tous les prétextes sont bons pour donner un conseil, un avis, donner une taille etc…Si vous êtes accompagné, il choisira de s’interposer. Le but étant de ne pas laisser le temps au client de fournir une critique ou un quelconque vais négatif sur le produit.

2- celui qui discute avec ses collègues

En général, il fait semblant de ne pas voir les clients perdus ou désorientés. Il faut bien dire que la discussion qu’il a avec ses collègues est nettement plus intéressante : récupération du jour de Noël, planning du jour de l’an etc…Alors le pauvre client qui ne trouve pas la taille du pull (moche)….

3- Celui dont ce n’est pas le rayon

C’est en général le vendeur de grand magasin. Son territoire est situé entre l’allée 2A et l’allée 3B. En dehors de cet espace, rien n’existe. Ne lui demandez pas une taille, il appellera son collègue (qui mettra 20 bonnes minutes à venir). Pour le règlement, c’est toujours la caisse d’à côté (même si celle-ci est libre).

4- celui qui trouve que tout va bien

Ce vendeur vous vendrait le magasin entier s’il pouvait. Il vous fait tout essayer pour que vous vous fassiez une idée, car c’est différent une fois porté. Vêtement ou produit horrible, inadapté, trop petit, trop grand … tout nous va « formidablement bien », et « non, je ne trouve pas que c’est trop serré… ». On se demande toujours comment le pauvre a atterri là avec autant de mauvais goût et si peu de discernement…

5- celui dont le mauvais goût est évident

Il est habillé comme un sac et vous donne des conseils en chromatique et en style…

Bien sûr comme les mauvais vendeurs se reproduisent entre eux, on trouve toutes sortes de combinaisons différentes entre ces classes.

En général, la réaction commune devant un mauvais vendeur est de quitter le lieu de vente le plus rapidement possible. Certains, d’après mon expérience explosent littéralement au nez des commerçants, tellement ces comportements peuvent être irritants.

Je suis sûr que vous avez déjà partagé ce genre d’expériences ou que vous avez des anecdotes à ce sujet! Par ailleurs, je suis certain que l’on ne rencontre pas uniquement ces prototypes dans les magasins pour hommes.