North Face girl 2Comme toujours, les plus grandes marques ont une histoire, intimement liés à ceux des sommets d’Alaska ou de l’Himalaya. Les noms de North Face et Millet se sont forgés au cours des conquêtes des plus hautes montagnes américaines et asiatiques, toujours attachées à l’innovation et à la quête de performance. Destins croisés qui ont associé leurs noms à l’histoire de l’alpinisme, de la randonnée, de la mode et à l’Histoire tout court.

Dans les années 1920, Millet est une entreprise familiale. Les fils Raymond et René Millet fabriquent des sacs musette pour les provisions près d’Annecy puis des sacs à dos à armature. Pendant la guerre, les frères entrés dans la Résistance, prennent le maquis et fournissent leurs premiers sacs à dos adaptés à la montagne, pour transporter armes et nourriture. L’entreprise continue après la guerre. Puis c’est en rencontrant en 1950 l’alpiniste Lachenal, que la famille Millet va accepter l’idée d’équiper des expéditions en haute montagne. Ils ne feront pas les choses à moitié et se lanceront directement dans les grandes ascensions de l’Himalaya et notamment celle de l’Annapurna, la première fois que la barre de 8000 mètres fut franchie.

Millet Plus tard et de l’autre côté de l’Atlantique, c’est sur plage de San Francisco, à 46m d’altitude, que deux passionnés de haute montagne, ouvrent une boutique de matériels de randonnée et d’alpinisme. La face Nord, c’est la face la plus difficile à grimper, celle qui ne prend jamais le soleil, la plus dangereuse. C’est en référence à ce challenge permanent, que de gravir une face réputée difficile que North Face prend son nom. A l’origine, le magasin revend des équipements de randonnée, chaussures, vestes et accessoires. A la fin des années 1960, la marque commence à dessiner et fabriquer ses propres vêtements pour des passionnés d’aventure puis décide d’équiper de grandes expéditions à ski, collant à leur slogan « Never stop exploring ».

Mariah CareyEn élargissant leur gamme de vêtement de ski extrême, en pleine époque fluo, néons, cheveux teintés et en crête, les combinaisons fluo North Face, la Sierra en particulier, et Millet, la doudoune Moncler, s’offrent aux yeux du grand public. Entre « les Bronzés font du ski », les couvertures des magazines de mode comme Elle et Madame Figaro, ces marques vont accélérer la transition du vêtement de sport au sportwear qui se porte en ville. La tendance se poursuivra jusque dans les années 90, période phare du nylon laqué orange, rouge, jaune ou vert.

Millet et North Face équipent toujours chaque grande expédition en arctique ou en Himalaya et continuent d’investir dans l’innovation et la diversification jusqu’à fournir des sacs de couchage, des cordes, des tentes, des chaussons d’escalade. Elles ont saisi qu’aujourd’hui, les sports de plein air sont au sommet : randonnée, ski, snowboard, vtt, trekking, raid aventure. Les télévisions avec des émissions comme Pékin express cartonnent, les publicitaires vous ont montré comment monter une tente Quechua en 10 secondes et les voyagistes organisent leurs programmes Aventure. Qui aurait cru qu’en chacun de nous sommeille un alpiniste… ?