14 février 2008

# Monétisation du blog

Personnellement, j’ai choisi de ne pas rentrer dans la polémique de la monétisation des blogs qui a eu lieu il y a quelques mois. Parce que j’estime que chacun fait ce   qu’il veut de son blog. Pour moi la seule prérogative est la transparence vis-à-vis du lecteur, c’est-à-dire que si le blogueur perçoit un avantage en nature ou une rémunération, que cela soit indiqué explicitement.

Jusqu’à aujourd’hui, la monétisation de ce blog se résumait à une bannière qui me rapporte une somme symbolique. Par ailleurs, je me suis inscrit il y a plusieurs semaines déjà sur le site e-buzzing. Malheureusement, je n’ai jamais trouvé de campagne qui me motive à écrire sans dévier de ma ligne éditoriale.
Puis il y a deux semaines, j’ai rencontré Sébastien d’Adrider qui m’a exposé de façon convaincante leur conception du publi-rédactionnel. Plus qu’un copier/coller de communiqué de presse, le blogueur est libre d’apporter sa valeur ajoutée, c’est à dire un test objectif et la liberté de donner son sentiment sur le produit ou service. Ensuite, pour être complètement transparent il faut avouer que les « rémunérations » sont « attractives ».

Aussi quand e-buzzing m’a approché pour rédiger une note, j’étais dans de bonnes dispositions. Pourtant la campagne proposée faisait partie de celles que j’avais jusque lors négligées. Alors pourquoi ai-je accepté ?

Parce que la somme proposée en contrepartie du test / commentaire / pub n’était pas anecdotique. Parce que j’ai pu avoir avant la rédaction du billet plusieurs échanges par mail avec e-buzzing me garantissant que je pouvais traiter le sujet sous l’angle que je souhaitais et de manière objective.Sans dévoiler le sujet de la note, je dois dire que j’ai également accepté parce que,  coïncidence de la vie, j’étais il y a quelques semaines dans un groupe de travail concernant la profession objet de la note. Les responsables marketing d’une grande société française réfléchissaient au moyen de valoriser leur métier, de changer l’image austère et négative de leur produit. Aussi, l’article à venir m’a aussi paru l’occasion de faire un peu de pédagogie (en particulier auprès des plus jeunes lecteurs).

Voilà pour les motivations. J’aimerais connaître votre sentiment à la parution du billet. J’aimerais que vous me disiez si ce genre de note vous dérange, si le traitement est juste, et (ce que j’espère) si j’ai réussi à transformer ce qui est à priori un publi-rédactionnel en un test produit avec une réelle valeur ajoutée.


PS : je tiens aussi à préciser, non sans fierté, que je tiens à l’éthique de ce blog. Je me félicite d’avoir été choisi par heaven pour participer à l’élaboration de la deuxième versio de leur charte éthique.