9gag

9gagPour une marque, voici le bad buzz que l’on aimerait éviter une semaine cinq jours avant Noël : des milliers d’Internautes qui spamment votre compte facebook, cliquent sur vos liens commerciaux Google sans jamais rien acheter et « dislike » toutes vos vidéos sur Youtube. C’est ce qui arrive actuellement à Nescafe et qui, à cause d’un gamin de 8 ans, s’est mis la 9GAG Army à dos.

 

 

Un concours à 5000

Campagne Nescafe

Tout d’abord, Il faut savoir que 9GAG est un site communautaire sur lesquels défilent les memes. A chaque instant les internautes déposent des images amusantes qui soumises aux votes des lecteurs, gravissent les échelons de la popularité sur le site. Tout le monde peut comprendre les blagues à partir du moment où on y passe plus de 5 minutes. Le site devient rapidement addictif.
Il y a quelques jours, un gamin participe à un concours Nescafe en Hongrie. Pour gagner 5000€,  il faut proposer une vidéo décalée. Pour obtenir le plus de voix possibles, il demande de l’aide sur 9GAG, expliquant qu’il souhaite aider son petit frère handicapé.
Pas de souci, le lendemain, il obtient 47 000 likes, ce qui est énorme !
Malheureusement, Nescafe Hongrie soupçonne la fraude et disqualifie le gamin.

La 9Gag Army est en marche

9gag army is comingLa communauté 9Gag décide de réagir et de demander des comptes à Nescafe en spammant leur compte Facebook (1,1 millions de fans…). Les commentaires pullulent, plus ou moins agressifs, déclamant que la 9GAG Army est en marche contre Nescafail.
En quelques heures, la marque réagit en assurant « qu’une enquête serait ouverte » pour éclaircir les raisons de la disqualification.
Entre-temps, les internautes se lâchent et multiplient les attaques envers la marque de café. En matière de bad  buzz, l’humour et l’originalité sont au rendez-vous : Good Guy Greg, Scumbag Steve, Not Sure Fry et tous les autres se font plaisir.

Vainqueur par KO

Même si Nescafe se défend, expliquant que le concours ne portait pas sur le nombre de votes mais sur le choix d’un jury, le mal est fait. Nescafe a disqualifié la vidéo d’un enfant dont le frère est handicapé et malgré les explications, 3000 commentaires s’abattent sur le Wall Nescafe Hongrie puis Nescafe Monde dénonçant leur attitude « mesquine ».
La 9GAG Army lance de multiples offensives, dislikant les vidéos sur Youtube et en spammant leurs pages facebook.
Résultat : une mauvaise pub sur tous les supports de diffusion de Nescafé, partout dans le monde…

Rebondissement de Noël et image de marque obligent, Nescafe devait réagir pour stopper l’hémorragie.
C’est ce qu’ils ont fait en offrant 5000$ au Peto Institute, l’école du petit garçon handicapé avec pour effet immédiat, l’arrêt des attaques ciblées.
Pour ne pas devenir Scumbag Steve mais plutôt Good Guy Greg, la 9GAG Army a cessé ses actions et remercié Nescafe pour son don.

Une action qui prouve, s’il était nécessaire, que les actions ponctuelles d’internautes peuvent faire bouger les choses. Le problème est que, comme d’habitude, la justice populaire est souvent brutale, efficace peut-être mais aussi injuste.