Suite du post d’hier, je vous propose aujourd’hui de revenir sur la campagne de communication de Renault et le test de la voiture.

Certains se sont étonnés du choix des blogueurs pour cette opération. En fait tout marche au piston…
Je plaisante bien entendu. Renault a deux objectifs principaux pour cette Nouvelle Twingo. Elargir son marché à toute l’Europe et séduire dès le lancement une population masculine, ce que n’avait pas fait le premier modèle.
Le panel de blogueurs était donc européen et en majorité masculin. Ce ne sont pas des experts en moteurs qui étaient invités, mais bel et bien des « utilisateurs potentiels » qui expriment à travers leur blog un certain « lifestyle », dynamique et branché.
Au niveau de la communication, je note quand un même un paradoxe entre la volonté affichée de Renault de recruter des hommes, et la campagne « l’affaire Twingo » avec Laetitia Casta.

Concernant l’opération auprès des blogueurs on n’a pu que remarquer la qualité du travail. Il faut dire que Sandrine, Brand Manager pour les petites voitures est aussi une blogueuse expérimentée (elle est mieux connue sous le nom de MoiAussi). Le séjour était donc une immersion dans l’univers Nouvelle Twingo : Pratique – Tonique – Branchée, le meilleur moyen de communiquer sur un produit. Le team Renault a eu la délicatesse de ne pas nous donner de consignes de rédaction pour nos articles. En fait, ils n’ont pas abordé le sujet blog du tout, plus préoccupés par notre bien être. Merci à eux.
Nouvelle twingoSportivité et customisation

Passons désormais en revue la voiture. Au bout d’une heure de conduite du modèle GT (100ch) j’ai eu le temps de me faire une idée assez précise de la voiture. Le premier sentiment lorsque l’on connaît le premier modèle est le sentiment de sécurité. La tenue de route médiocre n’est plus qu’un mauvais souvenir, on a affaire à un produit similaire aux gammes Clio et Mégane. Ensuite, on est tout de suite séduit par la connectivité qui est le point fort de ce nouveau modèle et sur lequel la Marque a beaucoup communiqué: connexion immédiate avec un iPod ou n’importe lecteur MP3 grâce à un boîtier situé dans la boîte à gants. Toutes les commandes sont alors transférées au volant. Idem, votre téléphone bluetooth est reconnu par la voiture, et vous pouvez poursuivre votre conversation sans aucune manipulation : le téléphone passe en mode main libre, avec son sur les hauts-parleurs, micro au niveau du rétroviseur et le répertoire est affiché sur l’ordinateur de bord, toutes les commandes sont au volant.
La qualité du son est remarquable pour ce petit modèle qui embarque 6 haut-parleurs. Sur route, on apprécie le silence du moteur. Par contre dès le 130 affiché au compteur, il faut commencer à monter le son du poste (même si bien sûr personne ne dépasse 130km/h…). Si les 100 ch permettent d’atteindre des vitesses honnêtes, je suis assez déçu du manque de nervosité. J’attendais quelque chose de plus puissant et dynamique pour un modèle siglé « GT ».  Enfin, j’apprécie la customisation possible avec les différents stickers proposés. A l’instar de la Mini, Renault a compris le besoin des consommateurs de s’approprier le produit.

Nouvelle twingo L’habitacle n’est pas le plus réussi…le compte-tour est ridiculement grand

J’aime :

  • l’impression de sécurité et le confort du véhicule par rapport à l’ancienne version.
  • La connectivité de série qui n’est pas présente sur des modèles dits « haut de gamme »
  • La qualité de l’équipement audio
  • Le look de la GT (modèle utilisé pour toutes les campagnes de communication)
  • L’esprit customisation
  • Le prix de 7500€ en entrée de gamme

Je n’aime pas :

  • le manque de nervosité, surprenant pour un modèle supposé Sport
  • l’austérité de l’habitacle
  • le compte-tours ridiculement gros au dessus-du volant
  • la direction trop souple – signe distinctif de Renault
  • le choix des plastiques intérieurs, et des matériaux en général (mais à ce prix là…)
  • l’absence impardonnable de détails comme le miroir de courtoisie, ou la poignée au dessus de la vitre côté passager…


Nouvelle Twingo est très critiquée surtout en raison de son design qui n’est pas aussi audacieux que la précédente. Elle sera cependant plus à même de séduire un large public. Dont les hommes, car on n’a pas du tout l’impression d’être dans une voiture de femme. Du fait d’une attente forte du public, Nouvelle Twingo créera forcément une déception. En ce qui me concerne  je suis plutôt agréablement surpris car il ne faut pas oublier que cette Twingo n’est pas la rivale des 207 et des Punto. Et que dans sa catégorie Twingo se démarque nettement. Alors bien sûr il y a des défauts, une finition pas toujours au top, mais on ne peut pas demander du haut de gamme à un prix entrée de gamme.
Moi qui étais plutôt réfractaire à la base, je la considère maintenant comme une bonne option pour un deuxième véhicule.

technorati tags: