20 décembre 2013

# Objets connectés

Mother Sen seDepuis plusieurs mois, on voit apparaitre chaque jour de  nouveaux objets connectés à Internet. Si certains sont tout à fait sérieux et d’autres un peu loufoques, peut-on voir derrière cette mode, une tendance de fond. Serons-nous grâce à nos portables ou nos vêtements, comme dans les films d’anticipation, reliés, connectés et détectés partout où nous irons ? En offrant un bracelet pour le footing type FitBit ou Nike Fuel Band à votre copine, avez-vous déjà fait rentrer le loup dans votre bergerie ?

Chez vous, sur vous et autour de vous

Dans Minority Report, Tom Cruise cherche à fuir la police et se fond dans la foule d’une ville bondée. Mais c’est la ville qui le reconnaît et lors de son passage dans le métro ou devant les magasins, ce sont les vitrines, les publicités qui le reconnaissent et lui proposent des produits ciblés.
Demain peut-être, tous les objets que vous porterez seront « intelligents » et communiqueront avec l’extérieur. Trois grands domaines seront concernés : la maison, la santé et la ville.
Ainsi, votre maison s’adaptera à vos besoins et vos goûts. Température, éclairage, radio ou télé intelligente, tout s’allumera, se réglera automatiquement.
Votre tension, votre rythme cardiaque, votre poids et votre activité physique pourront donner une vision claire et instantanée de votre état de forme.
Enfin, la ville réagira également à ses habitants en modifiant l’éclairage, les transports publics, les publicités.

Les trackers

Fitbit_ForceAujourd’hui, la plupart des objets que nous voyons sont « seulement » des trackers ou des objets sans intérêt.
Sous la forme de bracelets ou de capteurs, les traqueurs d’activité vous donnent une estimation des distances que vous avez parcourues dans la journée, des moments où vous êtes le plus actifs. Sur une période plus ou moins longue, vous aurez donc un relevé précis de vos performances. Vous avez progressé ? Partagez-le avec vos amis ! Vous avez régressé ? Ouh la honte !
L’intérêt est selon moi, encore assez limité. Avez-vous vraiment besoin d’un bracelet à 100€ pour savoir que vous n’avez fait aucun sport cette semaine ou que vous avez couru deux fois 35 min ? De plus, l’exploitation des données se fait soit sur votre téléphone soit sur votre ordinateur. Vous qui ne faites même pas vos comptes, qu’allez-vous faire de toutes ces données ?

Slip connecté

the-tweeting-bra.pngMême l’objet le plus inutile peut être connecté à Internet. Partant de ce principe, tous les industriels vont essayer de vous vendre « le truc du futur ». Tweeting bra est un soutien-gorge qui tweete quand on le dégraffe (sous couvert de campagne contre le cancer). Triposo est une ceinture GPS qui vous indique quand tourner à gauche ou à droite. Votre alliance vous indiquera le jour de votre anniversaire de mariage. Votre pèse-personne Terraillon peut enregistrer vos poids pendant les 10 prochaines années. Vos plantes vous réclameront de l’eau et Pintofeed vous rappellera de nourrir votre chien…
Vous aussi, jouez avec vos amis et trouvez comment connecter n’importe quel objet du quotidien.

Le cas Big Mother

Tiens, c’est ce que propose Mother de Sen.se maintenant. Si vous pouviez mesurer votre vie, installer des capteurs partout et pour tout, que feriez-vous ? Voici quelques idées.

Pour 200€, le statisticien qui sommeille en vous va pouvoir tout mesurer, tout contrôler. D’ailleurs beaucoup ont renommé cette petite poupée russe Big Mother, car si les applications sont multiples, diverses et à première vue innocentes, votre esprit malade a déjà imaginé toutes sortes de dérives possibles. Car la collecte des données est une chose, leur exploitation en est une autre. Avec Mother, vous choisissez ce que vous mesurez, si vous voulez arrêter ou continuer de les voir mais au final, les capteurs sont toujours chez vous.

Les limites

Les industriels ont compris qu’ils ne vendront plus seulement des biens mais aussi du service. D’abord, ils vous vendront les capteurs comme un moyen de contrôle sur votre vie, pour mieux prendre le contrôle de vos données. L’exploitation et surtout l’interprétation des données sera le nerf de la guerre avec ce genre de produits. Qui y aura accès, où seront-elles stockées et qu’en ferez-vous? Si certains paient des millions pour connaître vos goûts sur Internet, combien vaudront vos données (plus celles de toute votre famille) dans la vraie vie?
Ne parlons pas du piratage, de l’espionnage ou du vol (mafias ou NSA…).

An app to rule them all

De façon plus pratique et au-delà des problématiques liées aux données numériques, le plus gros souci avec les objets connectés reste l’interface entre eux et vous à savoir votre téléphone (ou votre tablette). Pour régler le chauffage chez vous, allumer les lumières ou consulter vos données de sommeil, vous devrez obligatoirement passer par votre portable et donc une application. Les écosystèmes sont encore inexistants ou en développement et je parie qu’avec autant d’applications que d’objets connectés, vous saturerez très rapidement.
Combien de temps allez-vous lutter?

 

Join the conversation! 1 Comment

  1. Je suis tombé par hasard sur cet article en cherchant sur google.fr, moi j’attends les Google Glasses !

Comments are closed.

Category

Lifestyle

Tags

, , , , ,