Depuis plusieurs dizaines d’années, on imagine la réalité virtuelle à travers un casque ou un masque que l’on enfilerait et qui nous permettrait de rentrer dans un autre univers. Muni de gants ou d’autres accessoires, vous auriez ainsi la possibilité de vous immerger dans un autre monde en 3D, un monde virtuel.
Ce que nous pensions être science-fiction devrait bientôt devenir réalité avec l’Oculus Rift.

Virtual Boy 2

Oculus_WhiteL’Oculus Rift est un projet qui date de 2012. Il a initialement été lancé et financé sur Kickstarter puis Facebook est arrivé, a posé 2 milliards de Dollars sur la table et a racheté l’entreprise, confirmant qu’il s’agirait d’un objet du quotidien du futur.
Il s’agit simplement d’un masque dans lequel se trouve un écran plat, que vous portez pour voir des images. Situé à quelques centimètres des yeux, il donne grâce à différents procédés (stéréoscopie, distorsion optique et placement sur le plan focal) une image virtuelle projetée à l’infini.
Grâce à des capteurs de position, lorsque vous tournerez la tête, vous verrez l’image changer de sorte que l’immersion soit totale.

Virtual-Boy-SetJusque-là, rien d’extraordinaire. En 1995, Nintendo avait sorti la console Virtual Boy.
Il s’agissait déjà d’un casque et d’une manette reliée pour jouer. A l’époque, le principe de réalité virtuelle est un mythe inaccessible, de la science-fiction cool pensée et imaginée comme le film Tron.
Mais le succès n’est pas au rendez-vous.
Le masque, trop lourd devait être fixé sur un pied, les jeux ne s’affichaient que dans 5 nuances de rouge et même si la 3D était bien rendu, elle vous donnait envie de vomir.

Super Mario Virtual Boy

Mal des transports

La cinétose se caractérise par des nausées ou des étourdissements et est dû à un « décalage » entre votre perception visuelle et votre oreille interne, responsable de l’équilibre. Vos yeux voient que ça bouge mais votre corps le ressent différent. C’est le principe du mal de mer ou des transports.
La cinétose est réduite lorsqu’on est en position assise. Ce qui rend généralement les simulateurs de F1 ou d’avion moins traumatisants.
L’Oculus Rift espère réduire au maximum ce sentiment de malaise en diminuant au maximum la latence entre les capteurs et l’affichage à l’écran : quand vous tournez la tête, l’image bougera quasi instantanément (quelques dizaines de millisecondes).

Pas cher !

L’Oculus Rift sera en Haute Définition 1080p et proposera un écran 7 pouces, 24 bits de couleurs par pixel, placé à 2,5 cm de vos yeux. L’angle de vue vertical supérieur à 90° et horizontal de 110° remplira le champ de vision et donc contribuera à l’immersion. L’appareil pèsera 380g et devrait coûter dans les 250-300€.Oculus rift Dev Kit

Jouer mais pas que…

Evidemment, on pense en premier lieu, à ce que va devenir le jeu vidéo avec l’Oculus Rift. Tous les jeux à la première personne (Doom, Half-Life, Bioshock…) prendraient immédiatement une nouvelle dimension et les développeurs ont bien l’intention d’en profiter puisque certains sont déjà en développement.
D’autres projets sont évoqués notamment dans le domaine du tourisme. Avec ce genre d’appareil, visiter des lieux confidentiels comme la grotte de Lascaux ou la Station Spatiale Internationale (re)deviendrait possible. Vous pourriez également assister à un match de tennis ou à un concert, depuis chez vous.
L’Armée est également plus qu’intéressée. Les soldats l’utilisent déjà pour simuler des environnements hostiles. Les pilotes de char n’ont plus besoin d’ouvertures sur l’extérieur. Grâce à des caméras extérieures, le pilote voit comme s’il était dehors.
Vous le devinez, le potentiel est énorme!

Et après on va courir!

Certains voient encore plus loin puisqu’un « tapis de course virtuelle » existe déjà. L’Omni est quasi fonctionnel et vous pourrez courir, sauter réellement pour reproduire vos mouvements à l’écran.

OMNI

Avec des chaussures spéciales et quelques accessoires, vous aurez l’impression de vous réellement vous déplacer.

Bon, tous les rabats-joie du monde ne verront dans ces innovations que des avancées vers une Matrix géante dans laquelle nous ne vivrons et ne courrons que virtuellement pour mieux consommer. Nous serons attachés, non pas pour éviter de tomber mais pour éviter de partir.
Mais moi je trouve que les possibilités sont tellement nombreuses qu’on devrait pouvoir en faire pas mal de choses sympas !