Les évènements récents comme le bijoutier de Nice, le mariage pour tous et les révolutions arabes nous ont montré qu’Internet et les réseaux sociaux fonctionnaient comme des foules numériques. Aujourd’hui, certains s’étonnent du comportement « limite » de certains de ces internautes. Même s’il semble que ces personnages soient nés avec Internet, les Médias continuent de confondre à tort, les Haters, les Trolls et les Rageux. Vous, vous ne ferez plus l’erreur.

Les Haters

Règle 18 d’Internet : « Tout peut être détesté »

Haters gonna hateComme leurs noms l’indiquent, les Haters détestent tout et tout le monde et surtout le font savoir. Vous les retrouvez sur tous les types de forum, de Youtube à Marmiton, de JeuxVideo.com à Facebook en passant par Twitter, n’importe quelle section où vous pouvez laisser un commentaire.
Sur Internet, vous trouverez toujours un Hater qui vous déteste, pour ce que vous êtes, ce que vous faites ou ce que vous dites. Généralement, sa réflexion  basée sur le mépris, la critique ou la simple haine (mais pas forcément la jalousie) n’est pas très pointue et s’exprime donc en peu de mots. Son message variera donc de « mouais… », « c’est nul », à « pas drôle » ou plus simplement « c’est de la merde ».

Une étude montre que les haters de l’Internet auraient le même comportement IRL (dans la vraie vie) et qu’ils n’aimeraient pas les choses en général (contrairement aux lovers qui aiment tout…).

Les haters sont tellement présents sur le Net, que l’expression « Haters gonna hate » s’est largement popularisée afin de les contrer. Souvent illustré avec une image d’une personne ou d’un animal insouciant, il s’agit de dire, que quoique vous fassiez, quelqu’un sur cette planète détestera. Donc autant ne pas en tenir compte.

Le Troll

Règle 43: « Plus une chose est belle et pure, plus il est satisfaisant de la dénaturer »

troll2Derrière ce terme apparemment sympathique, se cache un fléau.

Le troll désigne une personne qui va artificiellement créer de la polémique et perturber une communauté numérique. Ses motivations sont presque perverses puisqu’il aspire à la virulence et la perturbation. Il aime inspirer l’antipathie et le rejet, dont il tire une forme de plaisir.
Le troll s’invite par exemple dans les forums Apple, sur lesquels des fans discutent de leurs objets préférés, et va prétendre que Samsung ou Android sont de bien meilleures marques. Les fans vont forcément s’offusquer et s’employer à répondre au troll, souvent avec animosité.

Dès qu’il y a opposition « mythique » (Windows VS Apple VS Samsung, Microsoft VS Sony, OM VS PSG,  chat VS chien…), certains y voient l’occasion de « troller ».

Ce sont des provocateurs, qui n’utilisent pas d’arguments intelligents, ils ne sont pas là pour débattre mais pour vous énerver. D’où l’adage « Don’t feed the troll » (ne nourrissez pas le troll), qui consiste à l’ignorer, ne pas alimenter un débat stérile et donc lui ôter tout plaisir de continuer.

Le troll fait partie de l’Internet puisque certaines règles lui sont consacrées :

Règles 8 et 9 : « Il n’y a pas de règle concernant le fait de commenter » et « Il n’y a pas de règles concernant la modération non plus ». Traduction : vous pouvez commenter comme vous le souhaitez et même mal.

Les règles 11 à 15 préviennent ceux qui essaieront de dialoguer avec un troll:
« Tous vos meilleurs arguments peuvent être délibérément ignorés par le troll »
« Tout ce que vous dites pourra être utilisé contre vous »
« Tout ce que vous dites peut être déformé »
« Ne débattez pas avec un troll, vous le faites gagner »
« Plus vous essaierez, plus vous échouerez »

Le flaming est une extension du trolling. Contrairement au troll, le flamer est agressif voire insultant.

Le rageux

Il appartient à une espère hybride entre le troll et le hater.
Le rageux est un poète, un jaloux et un intolérant qui ne supporte pas la contradiction. Il ne souhaite pas débattre avec vous ou exprimer un avis, ni même perturber votre communauté, il brûle uniquement d’envie de déverser sa haine et son hystérie sur votre ignorance et vos idées stupides.
Le Rageux ne comprend pas le second degré et l’ironie. Sa réaction est très souvent épidermique et basée sur une pulsion primaire.

L’avantage c’est qu’il est facile à reconnaitre, sa prose se rapprochant plus de Gilles de la Tourette que de Paul Verlaine.

« T’y connais rien alors ta gueule enculé de ta race ! T’as pas le droit de dire du mal de la chevelure de Justin fils de pute ! Bordel de merde ! Les bâtards dans ton genre je leur pisse dans la bouche ! »

Le rageux est souvent condescendent et hautain, il pourrait même ne pas s’abaisser à vous détailler son avis.

« Tout ce que tu racontes est faux mais j’ai pas le temps de l’expliquer à un tas de blaireaux !! »

Un univers impitoyable

Internet est une merveilleuse machine qui ne cesse de surprendre. Petit à petit, le grand public prend connaissance des populations qui se croisent sur la Toile. Comme dans n’importe quel phénomène de foules, qui plus est anonymes, les Internautes se lâchent et n’hésitent pas à exprimer toutes leurs frustrations, leurs colères sans le moindre filtre. Si aujourd’hui, les trolls, les haters et surtout les rageux se reconnaissent facilement, la tentation est grande de mettre tout le monde dans le même sac. C’est ainsi, que parfois, la moindre critique, même constructive, est taxée de troll par des esprits bien-pensants voire fermés.
Apprenez donc à reconnaître avec qui vous discutez, à qui vous pouvez ressembler et vous saurez alors survivre dans cet univers impitoyable qu’est Internet. Ou alors, faites n’importe quoi, de toute façon, rien n’est important, sur Internet personne ne sait que vous êtes un chien.