Philip-Barlow-2-640x424Phllipp Barlow serait-il myope et essaierait-il de partager son handicap avec le reste du monde ? En tout cas, ses peintures floues, d’une justesse incroyable semblent plus proches du réalisme myope que de l’art abstrait.
Ceux qui n’ont jamais eu la chance de porter des lunettes ou qui voient les gens nets à la piscine, vont pouvoir comprendre pendant un instant, ce que vit un myope.
Pourtant, l’intention de Philipp Barlow est loin des préoccupations ophtalmologiques. Sa démarche est même carrément mystique.

 Soyons flou!

L’impressionnisme a révolutionné la peinture il y a 150 ans. Ce style nouveau donnait l’impression de mobilité aux phénomènes climatiques (le brouillard, les cours d’eau) et surtout du sentiment aux tableaux. Monet n’était pas myope mais sa cataracte l’a contraint à une nouvelle peinture. Ainsi, avec la maladie, les bleus, les violets disparaissaient pour laisser passer surtout les rouges et les jaunes. Les détails s’estompaient et les contours disparaissaient.
Le myopisme pourrait également devenir un style qui donne de la beauté aux choses. Véritable handicap au quotidien pour reconnaître les gens, voir une voiture ou lire un panneau, la myopie semble rajouter de la poésie à la peinture. A celle de Philipp Barlow en tout cas…

Dennis Hopper racontaient des histoires avec des peintures d’un grand réalisme. La mise en scène et les couleurs étaient tellement proches de la vérité qu’elles sont devenues des références de représentation des années 50.

A sa manière, Philipp Barlow peint une réalité pleine de poésie. Mais pas celle que l’on croit.

Philip-Barlow-9-640x424

luminaries

C’est le nom de cette série, qu’on pourrait difficilement traduire par « Lumières qui guident ». Philipp Barlow apprécie « l’idée de ce mot, l’étincelle qui montre le chemin ».
Car à mille lieux de considérations ophtalmologiques, son inspiration, son challenge, est de créer des oeuvres visuelles qui « reflètent sa foi chrétienne », ses croyances et les valeurs qui le définissent. En utilisant des scènes du quotidien, il souhaite exposer les moments d’illumination à l’intérieur de nos vies quotidiennes.

Philipp BarlowPhilip-Barlow-7-640x408Philip-Barlow-15-640x413Philip-Barlow-6-640x355Philip-Barlow-11-640x476Philip-Barlow-10-640x440

Flou de toi

Pour lui, « ce sont des paysages où la ligne entre le spirituel et le physique est floue. Cependant, ces scènes ne sont pas prévues pour être surréalistes. Ainsi, elles semblent curieusement familières et d’une convaincante réalité.

Philipp Barlow est sud-africain et vit à Cap Town. Sa série « The Sea » ressemble étrangement à nos souvenirs de vacances: des scènes de jeu, de soleil, intemporelles, d’où une grande nostalgie se dégage. Une belle performance.
Elles nous font également prendre conscience de tous ces moments où nous regardons la vie, sans vraiment la voir…

summer_relations_70cm_x100cm anticipation_70cm_x_100cmradiate_75cm_x_100cm   Philip-Barlow-1-640x425sea_of_glass_70cm_100cm Philip-Barlow-3-640x425  discuss_75cm_x_100cmsavor_100cm_x_120cm delight_75cm_x_100cm_