logo-nouvelle-star.jpgCertains se justifient de regarder la Nouvelle Star. Ils essayent de nous faire croire que « ce n’est pas si nul que ça ».
Je dis non, allons plus loin et assumons. Proclamons La Nouvelle Star meilleur programme audiovisuelle actuellement à l’antenne !Je vais aller plus loin que le billet d’Emilie qui soutient que l’émission « Nouvelle Star » n’est pas si nulle que ça, et j’espère faire plaisir par la même à Eric Maillard © blogueur réputé pour son patronyme et son amour inconditionnel du programme.

Un accès 360° à la culture musicale
La nouvelle star donne une opportunité au téléspectateur d’élargir son horizon musical. Dans la première phase du programme, les candidats présentent un morceau de leur choix. C’est l’occasion de sortir enfin des play-lists rabâchées constamment par les radios.
Comme par magie, Dylan côtoie Céline Dion. Jeff Bucley succède à un medley des meilleurs morceaux de comédies musicales québécoises, puis l’on est porté par la mélodie de « Love Boat » fredonné au kazou.
Il n’y a que la Nouvelle Star pour balayer un spectre musical et culturel aussi large. Et c’est sans compter la multitude de références jazz, blues, rock &folk citées par André Manoukian et Philippe Manœuvre…

Jury-nouvelle-star-2008.jpg

Le jury de Nouvelle Star 2008
Un programme qui mise sur la diversité
La Nouvelle Star est sûrement le programme qui met le plus en avant le droit à la différence : ainsi l’émission est largement paritaire, toutes ou presque les origines ethniques sont représentées, et l’on a même pu voir des personnes en situation de handicap*.
Mais la diversité, c’est aussi le droit de se présenter au casting quelle que soit son statut social et son âge (ou presque). Ainsi bourgeois à mèches, rappeurs fans de M. Pokora, tecktoniks killers, boubourse* au SMIC etc. se retrouvent dans la même file d’attente liés par le même amour de la musique.
Pour le coup, la Nouvelle Star est un des rares programmes qui joue la carte diversité à ce point. Bon, il faut quand même dire que c’est aussi la diversité des talents, où le pire côtoie le meilleur.

Un programme porteur de Valeurs
La nouvelle star est un programme qui rappelle les valeurs fondamentales qui mènent à la réussite : le travail, la rigueur, la persévérance, l’esprit de compétition…
Car oui, s’il est facile de se voir en haut de l’affiche, l’émission fait comprendre que pour réussir il ne faut pas se contenter d’un joli brin de voix mais travailler dur.
Comme dirait je-ne-sais-plus-qui : « la réussite, c’est 5% de talent et 90% de travail…mais si t’as pas le talent, ça sert à rien de te fatiguer»**. Par la suite, dans leur course à la gloire les candidats devront travailler en équipe, se mesurer les uns aux autres dans le respect. La nouvelle Star est aussi un programme d’éducation civique.

Un programme culturel et humoristique
Du comique pathétique involontaire des candidats aux bons mots des jurés (André Manoukian trouve en Philippe Manœuvre un adversaire à sa mesure), la nouvelle Star c’est un peu Rire et Chansons à la télé.
Et comme Rire & Chansons c’est un peu le top de la radio (un sketch de Bigard / un morceau de Génésis…waouh !) du coup la Nouvelle Star, c’est le top de la télé…

Mais si la nouvelle Star est la meilleure de toutes les émissions, c’est surtout parce qu’elle a révélé Cindy
Sander

…même si on ne comprend pas comment le jury est passé à côté de cette star connue et reconnue de toute la Lorraine.

cindy-sander.jpg
Souvenez- vous de ce visage : CIndy Sander

Alors on veut bien que sa personnalité soit trop forte et son style trop marqué, mais c’est quand même un scandale de ne pas voir cette candidate continuer l’aventure.

Rien que pour cette découverte, la nouvelle Star c’est L’émission à ne pas manquer.

La prochaine fois, je vous expliquerai pourquoi Christophe Maé mérite sa victoire de la Musique de Révélation du Public de l’Année…

* No joke inside pour le coup, car on a effectivement vu une candidate avec un handicap moteur et une personne sourde profonde interpréter une chanson en langage des
signes. Mine de rien, M6 ose (avant TF1 et Kilimandjaro) bousculer le téléspectateur quand il ne s’y attend pas à une heure de grande écoute.

** il reste 5% à faire valoir, nous les attribuerons donc à la chance.

*** boubourse : habile placement de mot clé
surfant sur le succès de « Bienvenue chez les chtis »