21 janvier 2006

# Le principe de Peters

« Le principe de Peter »  (Lawrence J. Peter et Raymond Hull, 1969) est un ouvrage humoristique (?) sur le monde de l’entreprise.

Peters énonce le principe suivant :  » Tout employé tend à s’élever à son niveau d’incompétence », ainsi que son corollaire : » […] tout poste sera occupé par un incompétent incapable d’en assumer la responsabilité ».De nombreux exemples à l’appui, le livre expose tous les symptômes de l’incompétence présentée comme une véritable pathologie. Il envisage l’incompétence au niveau de l’employé mais aussi celui des hiérarchies.

Ce qui nous intéresse dans le cadre de la Corporate Attitude, c’est comment contourner le principe de Peters. En fait, il n’y a pas de solution. La progression conduira inexorablement à l’incompétence. Ce qui est donc préconisé, c’est de se maintenir à un poste correspondant à son niveau de compétence maximal (seuil de Peters). Oui, mais comment refuser une promotion? Parmi les solutions proposées, Peters dit qu’il faut faire preuve d’incompétence créatrice, c’est-à-dire intégrer consciemment ou non des éléments d’incompétence dans son travail, de façon à ne pas être promu.

On voit ainsi que dans ce contexte, la Corporate Attitude ne sera pas la progression comme finalité, mais l’identification du niveau de compétence maximal.